Traite d'êtres humains: enquête bouclée

La traite d’êtres humains reste une réalité en Suisse. La police cantonale bernoise et le ...
Traite d'êtres humains: enquête bouclée

(illustration) (illustration)

La traite d’êtres humains reste une réalité en Suisse. La police cantonale bernoise et le ministère public bernois chargé des tâches spéciales ont bouclé une enquête de longue haleine relative à une affaire qui a touché les cantons de Berne, Soleure, Lucerne, Bâle-Ville, St-Gall et Zurich. Ils ont communiqué leurs conclusions lundi matin.

80 personnes d’origine thaïlandaise sont concernées. Une femme les aurait attirées en Suisse avant de les forcer à se prostituer. Elle aurait profité de la détresse de ses victimes, pour la plupart issues de milieux défavorisés, ou leur aurait donné de fausses informations quant à la nature exacte de leurs activités et des conditions de leur travail en Suisse.

Ces personnes se sont ensuite vues placées dans des établissements de prostitution répartis dans 6 cantons, où elles devaient travailler pour s’acquitter de dettes allant de 25'000 à 30'000 francs. Les tenancières de ces différents lieux récupéraient l’intégralité de leurs gains, gardaient la moitié pour elles et utilisaient le reste pour couvrir les frais de déplacement. Les victimes, quant à elles, étaient surveillées lors de leurs activités et leur liberté d’action et de mouvement était entravée.

La responsable principale présumée a pu être arrêtée en octobre 2014 à l’aéroport de Zurich. Cette femme âgée de 57 ans exécute déjà sa peine de manière anticipée. C’est à présent au ministère public de la mettre en accusation avant le jugement de l’affaire devant un tribunal. Des procédures pénales ont aussi été ouvertes contre les tenancières des établissements concernés./ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus