Peu de participants bernois à Cinecivic

Le canton de Berne dresse un bilan mitigé pour sa première participation à Cinecivic. Malgré ...
Peu de participants bernois à Cinecivic

Le film de Marius Steiger montrait qu'il ne fallait pas employer les grands moyens pour ouvrir son enveloppe de vote (photo extraite du film « Es ist nicht so compliqué » Le film de Marius Steiger montrait qu'il ne fallait pas employer les grands moyens pour ouvrir son enveloppe de vote (photo extraite du film « Es ist nicht so compliqué »

Le canton de Berne dresse un bilan mitigé pour sa première participation à Cinecivic. Malgré une importante campagne de promotion, moins de 10 projets bernois ont été présentés lors de ce concours qui visait à inciter les jeunes à voter. Les participants âgés de 12 à 25 ans devaient créer une affiche ou un film pour convaincre leurs semblables de se rendre aux urnes. Lancé il y a quatre ans à Genève, le projet s’est étendu aux cantons de Vaud, Neuchâtel, Fribourg et de Berne.

Optimisme malgré tout

Le vice-chancelier du canton de Berne ne baisse pas les bras face à cette faible participation. Il explique qu’il s’agit d’une première édition et qu’il faut relativiser. Pour l’année prochaine, il appelle les écoles à intégrer davantage ce concours, par exemple en l’intégrant à des cours d’éducation civique.

Un régional récompensé

Le Biennois Marius Steiger s’est vu remettre lundi soir à Genève le 3ème prix du film dans la catégorie 15-18 ans pour sa vidéo intitulée « Es ist nicht so compliqué ». Pour l’an prochain, le canton de Berne entend mieux faire passer son message auprès des écoles. Elles disposeront aussi de plus de temps pour se lancer dans l’aventure./ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus