Vote de Moutier : grogne aux Breuleux et réponse de Charles Juillard

La contestation gronde dans les Franches-Montagnes en vue du vote communaliste de Moutier. ...
Vote de Moutier : grogne aux Breuleux et réponse de Charles Juillard

Charles Juillard Le président du Gouvernement jurassien Charles Juillard réagit à la lettre expédiée par des employés administratifs des Breuleux.

La contestation gronde dans les Franches-Montagnes en vue du vote communaliste de Moutier. Dans son offre à la cité prévôtoise – en cas de rattachement de celle-ci au canton du Jura – l’Etat prévoit de délocaliser le Service des contributions, dont une partie est établie aux Breuleux. Selon une information de la RTS diffusée lundi, vingt-cinq des vingt-six employés ont adressé une lettre commune de quatre pages au Gouvernement et au Parlement. Ils ne veulent pas du déplacement de leur lieu de travail pour une question de distance, et demandent aux autorités cantonales de revoir leur copie.

« L’Etat n’est pas en reste aux Franches-Montagnes »

Président du Gouvernement jurassien, Charles Juillard a réagi pour RFJ : « Nous sommes un peu surpris de la méthode, même si nous pouvons comprendre la réaction des employés administratifs des Breuleux. Mais pour nous, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! Nous allons nous entretenir avec ce personnel au début de l’année prochaine et donner des explications. On nous dit que ce sont les seuls emplois administratifs jurassiens qui restent dans les Franches-Montagnes, mais nous ne sommes pas d’accord. Il y a encore la recette de district, l’office des poursuites, l’office cantonal des assurances sociales hébergé par la caisse de compensation, qui est quand même un gros employeur public dans ce district. Il y a aussi l’ECA Jura, sans oublier les investissements qui ont été faits pour soutenir l’évolution de la Clinique Le Noirmont. On voit donc que l’Etat jurassien n’a pas été en reste par rapport au développement des Franches-Montagnes, contrairement à ce que prétendent les employés ».

« Il y a 5'000 Jurassiens qui quittent le canton pour aller travailler »

Charles Juillard a aussi donné son point de vue sur la distance que devraient parcourir les employés administratifs entre Les Breuleux et Moutier. « Je rappelle quand même qu’il y a 5'000 Jurassiens qui quittent chaque jour le canton pour aller travailler à Bâle, Berne, Bienne ou encore à Neuchâtel ! Le temps pour parcourir ces distances est important. Je comprends ce sentiment sous le coup de l’émotion. Mais je le répète : nous sommes dans une situation historique, exceptionnelle. Il faut aussi que les employés de la fonction publique jurassienne comprennent. Il s’agit de prendre un peu de recul et de ne pas se contenter de comptes d’épicier dans un enjeu aussi important que celui du rattachement de Moutier au canton du Jura». /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus