L'enseignant accusé de harcèlement sexuel a été acquitté

Le Tribunal régional a rendu son verdict vendredi en fin de journée. L’enseignant biennois ...
L'enseignant accusé de harcèlement sexuel a été acquitté

Le Tribunal régional a rendu son verdict vendredi en fin de journée. L’enseignant biennois accusé de harcèlement sexuel a été acquitté, selon le Journal du Jura.

Cédric Némitz, directeur de la formation et Reto Meyer, responsable du département Ecoles et Sport s'étaient adressés aux médias en novembre 2015 sur cette affaire Cédric Némitz, directeur de la formation et Reto Meyer, responsable du département Ecoles et Sport s'étaient adressés aux médias en novembre 2015 sur cette affaire

L’affaire avait défrayé la chronique. Le directeur biennois de la formation, Cédric Némitz, avait organisé une conférence de presse fin 2015, pour annoncer la suspension de l’enseignant des Près Ritter, soupçonné de harcèlement sexuel sur un élève de 14 ans.

D’abord condamné à une amende de 1400 francs, l’enseignant avait fait opposition. La justice a toutefois estimé vendredi que les preuves étaient insuffisantes. Les déclarations faites par l’adolescent étaient contradictoires, notamment sur le moment et l’endroit où son professeur lui aurait fait des remarques à caractère sexuel. La présidente du Tribunal a donc conclu qu’en l’absence de preuve, le doute devrait profiter à l’accusé.

Ce n’était pas la première fois que ce professeur avait affaire à la justice. Il avait déjà été condamné pour des attouchements sur des mineurs commis entre 1989 et 1998. Il avait alors écopé de 14 mois de prison avec sursis. Son engagement au collège des Prés-Ritter en 2004 avait donc provoqué de fortes d’oppositions. Mais la commission scolaire avait décidé de lui donner une seconde chance et avait garanti que l’homme ferait l’objet de mesures d’encadrement spécifiques.

Suite à cette nouvelle affaire, l’enseignant a été relevé de ses fonctions pendant un peu plus d’une année, mais n’a pas été licencié. Pour la direction de l’instruction publique, il s’agissait d’une mesure préventive.

L’enseignant en question a donné sa démission pour la fin de ce mois, il prendra sa retraite en avril. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus