Une scie virtuelle pour les apprentis

Une scie sans dent pour apprendre le métier. Un simulateur de sciage sera présenté pour la ...
Une scie virtuelle pour les apprentis

Le simulateur de sciage s'apparente à un jeu vidéo. Le simulateur de sciage s'apparente à un jeu vidéo.

Une scie sans dent pour apprendre le métier. Un simulateur de sciage sera présenté pour la première fois en Suisse au « Start ! Forum des métiers » à Fribourg du 31 janvier et jusqu’au 5 février et au « Salon du Bois » à Bulle du 10 au 12 février. L’appareil est conçu comme un jeu vidéo standard avec des niveaux à atteindre et des étapes progressives à franchir. Le Jurassien Gaspard Studer est président de l’Industrie du Bois Suisse romande et porteur du projet. Il nous explique que l’avantage pour les entreprises avec ce simulateur, « c’est qu’il n’y a pas de casse sur les machines réelles ». Il faut dire que les installations de scierie coûtent très cher et les mauvaises manipulations peuvent provoquer des dégâts conséquents. Le simulateur coûte environ 65'000 francs, il sera utilisé par les apprentis et pour de la formation continue.

Cet outil est aussi un atout de la branche pour susciter l’intérêt des jeunes pour le métier de scieur. La relève manque dans le domaine, confirme Gaspard Studer : « Il y a actuellement six apprentis sur trois années pour toute la Suisse romande. On n’a pas assez de monde. En 15 ans environ, la moitié des scieries a disparu en Suisse romande alors que la quantité de bois est toujours la même, voire plus ». Le président de l’IBSR explique que « les investissements sont extrêmement lourds et il faut produire alors que la concurrence internationale est grande. Il faut se démarquer pour essayer de sortir la tête de l’eau ». Gaspard Studer garde toutefois de l’optimisme pour la branche : « Ce qui est réjouissant c’est que plusieurs élèves poursuivent des études supérieures ». /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes