Cinq mesures pour surveiller le vote de Moutier

Une sécurité jamais vue en Suisse pour le vote de Moutier sur son appartenance cantonale. Les ...
Cinq mesures pour surveiller le vote de Moutier

Toutes les précautions nécessaires seront prises pour éviter des irrégularités

Les autorités de Moutier et du canton de Berne, ainsi que l'Office fédéral de la justice, ont présenté mardi les mesures spéciales qui accompagneront le vote du 18 juin (de g. à dr.: Virginie Simonin, adjointe au chancelier de Moutier; Marcel Winistoerfer, maire de Moutier; Christoph Auer, chancelier du canton de Berne; Jean-Jacques Geiser, responsable du dossier jurassien à l'Office fédéral de la justice; Michel Walthert, vice-chancelier du canton de Berne) Les autorités de Moutier et du canton de Berne, ainsi que l'Office fédéral de la justice, ont présenté mardi les mesures spéciales qui accompagneront le vote du 18 juin (de g. à dr.: Virginie Simonin, adjointe au chancelier de Moutier; Marcel Winistoerfer, maire de Moutier; Christoph Auer, chancelier du canton de Berne; Jean-Christophe Geiser, responsable du dossier jurassien à l'Office fédéral de la justice; Michel Walthert, vice-chancelier du canton de Berne)

Une sécurité jamais vue en Suisse pour le vote de Moutier sur son appartenance cantonale. Les mesures qui seront prises pour accompagner le scrutin du 18 juin prochain ont été présentées mardi matin dans la cité prévôtoise. Au nombre de cinq, elles ont pour but d’éviter toute faille qui pourrait donner lieu à des recours par la suite.

 

Du déjà-vu et de l'inédit

Parmi ces mesures, il faut notamment en relever une totalement inédite dans notre pays. Elle concerne le vote par correspondance. Pour la première fois, les enveloppes de votes ne seront pas adressées à la commune, mais directement à l’Office fédéral de la justice (OFJ), à Berne, qui conservera les envois sous scellés jusqu’à la clôture du vote. Les bulletins seront rapatriés à Moutier le dimanche 18 juin, sous escorte policière. Dans la cité prévôtoise, les citoyens ne pourront déposer leurs enveloppes que dans une urne scellée elle aussi par la Confédération, et la boîte aux lettres de la commune ne pourra selon toute vraisemblance pas être utilisée. Cette décision doit encore être confirmée. La demande du conseil municipal d'interdire le vote par correspondance pour ce scrutin a en revanche été refusée en raison du manque de bases légales nécessaires.

En ce qui concerne les autres mesures, la Chancellerie d’Etat bernoise surveillera mensuellement le registre des électeurs pour déceler d’éventuelles irrégularités.

L’Office fédéral de la justice dépêchera quant à lui sept observateurs à Moutier pendant le week-end du vote, et mènera auparavant des actions auprès des homes de la ville pour les sensibiliser au traitement du matériel de leurs pensionnaires. Les employés de la poste seront aussi approchés pour qu’ils traitent correctement le matériel de vote qui pourrait être abandonné devant les cases postales et qui pourrait être utilisé par d’autres personnes. Les observateurs seront des juristes de l'OFJ qui ne seront domiciliés ni dans le canton de Berne, ni dans le Jura.

La quatrième mesure concerne le dépouillement, qui se fera uniquement le 18 juin et pas de manière anticipée.

Enfin, les bulletins seront conservés à la préfecture jusqu’à la publication définitive des résultats.

 

Maire satisfait sur le fond, pas sur la forme

Le maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, s’est dit satisfait par les mesures présentées dans l’arrêté du canton de Berne. Il regrette en revanche sa forme, qui laisse entendre, selon lui, que les collaborateurs de la commune ne seraient pas à même de surveiller le registre des électeurs. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes