Simonetta Sommaruga rencontre les requérants d’asile

La conseillère fédérale était de passage dans la région pour découvrir un nouveau programme ...
Simonetta Sommaruga rencontre les requérants d’asile

La conseillère fédérale était de passage dans la région pour découvrir un nouveau programme d''occupation et d'intégration pour les migrants

Simonetta Sommaruga a profité de sa visite à Büren pour échanger avec les occupants du centre Simonetta Sommaruga a profité de sa visite à Büren pour échanger avec les occupants du centre

Occuper les demandeurs d’asile dès leur arrivée en Suisse et leur permettre de se former dans différents domaines professionnels : la méthode fait son chemin dans le centre d’hébergement de Büren an der Aare, près de Bienne. Les responsables du site ont élaboré un programme intitulé « In Limbo », qui a pour but de faciliter l’intégration des migrants. Il leur propose d’accéder très rapidement à des cours de langue et leur offre la possibilité d’obtenir une formation professionnelle de base dans différents domaines, notamment l’agriculture. Ces connaissances pourront leur être utiles s’ils restent en Suisse, mais aussi s’ils doivent repartir.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, de passage à Büren lundi matin, a démontré un intérêt certain pour ce programme : « c’est un projet très important, parce qu’il permet aux requérants d’apprendre quelque chose rapidement, d’avoir une structure et quelque chose à faire, pas simplement d’attendre pendant des semaines qu’une décision soit prise à leur sujet ».

De son côté, le directeur bernois de la santé publique et de la prévoyance sociale, Pierre-Alain Schnegg, estime que ce programme pourrait être transposé ailleurs, mais qu’il ne s’agit pas d’une solution miracle non plus : « il faut pouvoir répondre aux besoins de l’économie ainsi que des requérants d’asile, mais aussi tenir compte de leurs besoins et de leurs compétences. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour être le plus efficace possible ». Et de préciser que « In Limbo » est très intéressant pour une certaine catégorie de migrants, mais pas forcément applicable pour tous les requérants présents dans le canton de Berne. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus