Quel avenir pour la prise en charge des adolescents ?

Le Conseil-exécutif a répondu à quatre élus inquiets de la situation dans le Jura bernois en affirmant que des mesures ont été ou allaient être prises

Le Conseil-exécutif reconnaît la situation particulière du Jura bernois en terme de prise en charge des adolescents et des jeunes adultes. Il a répondu à un postulat déposé l’automne dernier par les élus Roberto Bernasconi, Pierre Amstutz, Patrick Gsteiger et Dave von Känel. Les quatre membres du Grand Conseil ont notamment souligné dans leur intervention que le Jura bernois ne dispose de plus aucune structure depuis la fermeture du Foyer des Jeunes de Saint-Imier. Le texte demandait d’étudier la situation de l’accueil de ces personnes dans le besoin sur le territoire du Jura bernois.

 

Le Conseil-exécutif y travaille

La direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne est déjà intervenue pour la tranche d’âge des 6-15 ans. Elle a reconnu le besoin de structures institutionnelles. Elle a donc chargé en novembre dernier le Centre éducatif et pédagogique de Courtelary de créer quatre places d’intervention de crise et deux places d’accueil d’urgence.

Pour ce qui est des 15-25 ans, le Conseil-exécutif va commencer par examiner la situation. Celle-ci est en effet complexe, parce qu’il y a trois catégories d’âge soumises à des prescriptions légales différentes pour le placement en résidence. La structure de prise en charge de ces personnes doit d’ailleurs être analysée dans l’ensemble du canton de Berne. Le Conseil-exécutif insiste toutefois sur le caractère particulier de la situation dans le Jura bernois, qui, selon lui, justifie une évaluation des besoins. Quand celle-ci sera faite, il s’agira de clarifier les possibilités qui existent avec les fournisseurs de prestations. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus