La Croix blanche cherche repreneur à Crémines

Une page se tourne à Crémines. Après 51 ans dans les mains de la même famille, le restaurant ...
La Croix blanche cherche repreneur à Crémines

Arrivés en fin de bail, les propriétaires souhaitent profiter de leur retraite

L'établissement appartient à la même famille depuis cinq décénnies L'établissement appartient à la même famille depuis cinq décénnies

Une page se tourne à Crémines. Après 51 ans dans les mains de la même famille, le restaurant de la Croix blanche cherche un repreneur. Bruno Kloetzli, le tenancier actuel, arrive au terme de son bail à la fin de l’année et souhaite prendre sa retraite. A 66 ans, il estime que le temps est venu de quitter les fourneaux. Plusieurs restaurants ont déjà fermé leurs portes dans le Cornet, et si aucun repreneur n’est trouvé pour la Croix blanche, il ne restera plus que l’Etrier d’argent à Corcelles.

Pour Bruno Kloetzli, qui exerce ce métier depuis 23 ans, les conditions de travail sont de plus en plus dures. Les charges ont notamment beaucoup augmenté, et la limitation de l’alcool à 0,5 pour mille ainsi que l’interdiction de la fumée dans les lieux publics ont changé les habitudes des consommateurs. Il espère que son établissement survivra avec quelqu’un d’autre aux commandes, « si possible quelqu’un de la région, qui connaît les gens. Un restaurant, c’est un peu l’âme d’un village », conclut-il. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus