Bilan mitigé, mais pas catastrophique

La neige pourrait encore tomber, mais les stations de ski de la région ne se font plus de grandes ...
Bilan mitigé, mais pas catastrophique

Les stations de ski régionales ont connu une saison en dessous de la moyenne en termes de jours d'ouverture, mais la bonne fréquentation a permis de limiter la casse

Les installations de la région n'ont pas tourné beaucoup cette saisons. (Photo: archives) Les installations de la région n'ont pas tourné beaucoup cette saisons. (Photo: archives)

La neige pourrait encore tomber, mais les stations de ski de la région ne se font plus de grandes illusions. La saison qui s’achève s’inscrit en dessous de la moyenne. Les responsables de remontées mécaniques s’accordent sur un point : les chutes de neige ont été faibles, mais globalement la fréquentation a été bonne, ce qui permet de limiter la casse.

Aux Bugnenets – Savagnières, les téléskis ont tourné pendant 36 jours, soit la moitié moins que l’an dernier. Malgré cette situation, le président du conseil d’administration reste confiant sur le plan financier, avec un petit bénéfice dégagé. Il ne sera cependant pas possible de procéder à des investissements l’an prochain.

A Tramelan, les installations n’ont tourné que 20 jours, contre plus de 30 en moyenne. Mais cela ne fait pas tout, selon le responsable communication Frédéric Lauber. Les journées d’enneigement ont été belles, ce qui a engendré une bonne fréquentation. Les frais pourront donc être couverts et l’avenir peut être envisagé avec sérénité.

Année en dessous de la moyenne également à Grandval. La saison a toutefois été meilleure que l’an dernier, avec sept jours d’ouverture contre deux en 2016. La fréquentation a aussi été très bonne, ce qui montre une attente de la population, explique le président du conseil d’administration. Gilles Droux ajoute que pour l’an prochain, le fonctionnement de la station est assuré. Difficile en revanche de se projeter à plus long terme.

Et en ce qui concerne les Prés-d’Orvin, l’heure est à la déception pour le président du conseil d’administration Jean-François Léchot. La station a accueilli les skieurs pendant 26 jours, soit la moitié moins que l’an dernier. Ce résultat se ressent au niveau financier et l’ensemble des frais ne peut pas être couvert. Pour l’an prochain, les réserves sont encore suffisantes et les rénovations prévues pourront être réalisées. Il devient en revanche difficile de faire des prévisions à long terme. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus