Des peines plus clémentes pour les chauffards de Täuffelen

La Cour suprême du canton de Berne a été moins sévère avec les chauffards de Täuffelen. Les ...
Des peines plus clémentes pour les chauffards de Täuffelen

Les deux hommes condamnés pour meurtre par dol éventuel ont été jugés en appel jeudi. L’un a été acquitté et l’autre a vu sa peine allégée

La Cour suprême du canton de Berne a été moins sévère avec les chauffards de Täuffelen. Les deux hommes avaient fait appel des peines prononcées par le Tribunal régional de Bienne, suite à un accident de la route qui avait coûté la vie à un père de famille en 2011. Les deux conducteurs s’étaient livrés à une course selon le jugement de première instance. La Cour, qui a rendu son verdict jeudi après-midi, ne s’est pas montrée si radicale. L’un des conducteurs a été acquitté, tandis que l’autre a vu sa peine allégée.

 

La Cour plus clémente

La Cour suprême du canton de Berne s’est contentée de condamner le premier homme, aujourd’hui âgé de 24 ans, à une peine pécuniaire avec sursis pour deux graves infractions aux règles de la circulation. En première instance, la justice biennoise lui avait pourtant infligé sept ans d’emprisonnement, le considérant comme un complice. Seulement, pour la Cour, cet homme ne peut pas être considéré comme un complice, car il n’a pas commis d’excès de vitesse et n’a pas tenté des manœuvres pour empêcher son collègue de le dépasser. La Cour précise que les accusés se sont livrés à un jeu irresponsable et se sont mutuellement provoqués, mais elle estime qu’il n’y a pas eu de course.

L’autre accusé, également âgé de 24 ans, bénéficie lui d’une peine légèrement allégée. Il a écopé de cinq ans de prison pour meurtre par dol éventuel, au lieu des sept ans et demi prononcés en première instance.

 

Vitesse et perte de maîtrise

Le 17 décembre 2011, les deux amis et voisins, âgés de 18 ans au moment des faits, roulaient de Hagneck en direction de Bienne. L’un au volant d’une voiture de petit gabarit, l’autre dans une BMW. À Täuffelen, la BMW a dépassé l’autre voiture à 100 km/h, comme l’ont montré des analyses ultérieures. Le conducteur a alors perdu la maîtrise de son véhicule et a fauché une famille sur le trottoir. Le père est mort sur place, sa femme et son enfant ont été blessés. /ats-mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus