Triple infanticide de Pontarlier : la mère a parlé

Erreur de rendu non gérée dans 'HitCounterNews' part: System.Exception: System.Data.SqlClient.SqlException: Transaction (Process ID 90) was deadlocked on lock | communication buffer resources with another process and has been chosen as the deadlock victim. Rerun the transaction. à System.Data.SqlClient.SqlConnection.OnError(SqlException exception, Boolean breakConnection) à System.Data.SqlClient.TdsParser.ThrowExceptionAndWarning(TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.TdsParser.Run(RunBehavior runBehavior, SqlCommand cmdHandler, SqlDataReader dataStream, BulkCopySimpleResultSet bulkCopyHandler, TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.ConsumeMetaData() à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.get_MetaData() à System.Data.SqlClient.SqlCommand.FinishExecuteReader(SqlDataReader ds, RunBehavior runBehavior, String resetOptionsString) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReaderTds(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, Boolean async) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method, DbAsyncResult result) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.ExecuteScalar() à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2230 update Object10004 set Value36=Value36+1 where ObjectID=@ObjectID à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2253 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetLiveValue(Int32 navID, Int32 zoneID, Int32 objectID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 80 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetData(Int32 navID, Int32 zoneID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 117 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.RenderCall(ITemplate currentTemplate, Int32 navID, Int32 zoneID, SitePart sitePartID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 135 à IceCube.Rendering.CallPartBlockInfo.ToString() dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Rendering\CallPartBlockInfo.cs:ligne 68
La mère de famille reconnaît avoir dissimulé ses grossesses avant « de se débarrasser de ses ...
Triple infanticide de Pontarlier : la mère a parlé

La mère prévenue d'un triple infanticide à Pontarlier avoue s'être débarrassée de ses trois enfants. Elle aurait étouffé ses bébés

Le drame s'est produit à Doubs, à quelques kilomètres au nord de Pontarlier, en France voisine. Image : Google maps. Le drame s'est produit à Doubs, à quelques kilomètres au nord de Pontarlier, en France voisine. Image : Google maps.

La mère de famille reconnaît avoir dissimulé ses grossesses avant « de se débarrasser de ses nouveau-nés ». C’est ce qu’a indiqué la procureure en charge de l’enquête à nos confrères de France 3 Bourgogne Franche-Comté, au lendemain de la découverte d’un triple infanticide près de Pontarlier, en France voisine. La mère de famille aurait étouffé ses enfants à la naissance selon L’Est républicain. Les bébés étaient viables « puisqu’ils ont crié » a indiqué la procureure.

Lundi, la police de Pontarlier a annoncé avoir découvert les corps sans vie de trois bébés emballés dans des sacs en plastique dans la cave d’une maison de Doubs, un village au nord de Pontarlier. C’est le père de famille qui, en matinée, s’est rendu au poste de police de la capitale du Haut-Doubs pour dénoncer sa compagne. L’homme de 36 ans travaillait en Suisse.

Edwige Roux-Morizot, procureure de la République au Tribunal de grande instance de Besançon, indique que le père n’aurait pas aperçu les grossesses de la mère, même s’il a eu quelques doutes. Le premier infanticide remonte à 2015, le second (il s’agissait alors de jumeaux) à il y a quatre mois. C’est l’odeur qui a poussé le père à découvrir l’impensable : la mère avait dissimulé les corps dans des sacs, dans des combles derrière la salle de bain.

La garde à vue des parents devrait se terminer mercredi matin. Il est probable que la mère, âgée de 30 ans, soit mise en examen pour homicide volontaire sur mineur. Elle encourt la réclusion criminelle a perpétuité. Elle est la mère de deux autres enfants âgés de 3 et 7 ans. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus