L'armée aura toujours besoin de chevaux

Les restrictions budgétaires de l'armée suisse touchent aussi les chevaux qui servent sous ...
L'armée aura toujours besoin de chevaux

Les restrictions budgétaires de l'armée suisse touchent aussi les chevaux qui servent sous le drapeau. Malgré tout, les Franches-Montagnes ne seraient pas concernés par les coupes

 L'armée suisse a recours aux chevaux des Franches-Montagnes pour le transport de matériel, notamment dans les endroits montagneux. (Photo: archives)

L’armée suisse pourrait se passer d’une partie de ses chevaux de sport. Près de 40 montures destinées aux officiers seraient menacées pour des raisons d’économies. Dans sa dernière édition, Le Matin Dimanche relève que le conseiller aux États valaisan, Jean-René Fournier a interpellé récemment le Conseil fédéral à ce sujet. Mais a priori, l’armée ne compte pas se passer des chevaux utilisés pour le transport de matériel. De quoi rassurer la Fédération suisse du Franches-Montagnes. Son président Bernard Beuret rappelle l’importance du volet militaire dans la promotion de la race:

À noter que l'armée a recours a 366 chevaux dont 300 servent au transport de matériel. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus