La géothermie inquiète les députés de l’UDC JB

Les quatre élus régionaux souhaitent notamment savoir si le Conseil-exécutif entend discuter du projet de Haute-Sorne avec le Gouvernement jurassien

Schéma d’une centrale géothermique pour la production d’électricité et de chaleur. Le projet pilote de géothermie profonde à Haute-Sorne suscite des interrogations.

Quels seraient les impacts de la géothermie jurassienne sur le territoire du Jura bernois ? Les quatre députés de l’UDC JB au Grand Conseil se posent la question dans une interpellation urgente déposée aujourd’hui. Ils font référence au projet pilote de géothermie profonde qui doit être lancé dans la commune d’Haute-Sorne, ainsi qu’à des sites potentiels dans les régions de Delémont et de Porrentruy. Les élus rappellent que ce type de projet est interdit sur presque tout le territoire du Jura bernois, et notamment des zones qui se trouvent à moins de cinq kilomètres d’Haute-Sorne.

Les forages tels qu’ils sont prévus dans le Jura ne sont pas sans danger, d’autant plus que les connaissances sur les sous-sols suisses ne sont pas très précises, selon les auteurs de l’interpellation. Ils rappellent qu’à Bâle ou St-Gall, des procédés similaires ont provoqué des séismes d’intensité moyenne qui ont conduit à l’abandon des projets. Au vu de la proximité avec le Jura bernois, ils demandent notamment au Conseil-exécutif s’il entend prendre contact avec le Gouvernement jurassien pour évoquer les inquiétudes liées à ce type de technologie. Les députés souhaitent par ailleurs savoir si la réalisation de centrales géothermiques dans le Jura pourrait à terme mener à autoriser des projets similaires dans le Jura bernois.

Ils veulent avoir une réponse rapide, une initiative populaire contre le projet d’Haute-Sorne devant être déposée prochainement auprès de la Chancellerie du Jura. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus