La ville de Bienne renoue avec les chiffres noirs

Les comptes annuels 2016 de la ville de Bienne ont été présentés mardi matin, ils présentent ...
La ville de Bienne renoue avec les chiffres noirs

Les comptes annuels 2016 de la ville de Bienne ont été présentés jeudi matin, ils présentent un résultat équilibré

De gauche à droite: Margrit Keller, responsable du département des finances, Silvia Steidle, directrice des finances et Urs Stauffer, intendant des impôts De gauche à droite: Margrit Keller, responsable du département des finances, Silvia Steidle, directrice des finances et Urs Stauffer, intendant des impôts.

« Il est venu le temps de la moisson et la récolte est bonne ». C’est par ces mots que Silvia Steidle, la directrice des finances de la ville de Bienne a présenté jeudi matin les comptes annuels 2016. La cité seelandaise retrouve les chiffres noirs. Ils bouclent sur un bénéfice de 130’000 francs, alors que le budget prévoyait un déficit de 26'000 francs après un prélèvement de 9 millions de francs sur des financements spéciaux. L’excédent de revenu affiché, a permis à la ville de renoncer à ce prélèvement. Le solde du compte général est  toutefois nul, car le montant a dû être entièrement transféré dans les réserves des capitaux propres en raison d’une Ordonnance cantonale sur les communes

Effort collectif

Le résultat obtenu s’explique en grande partie par le programme d’assainissement des finances que réalise la ville : « les efforts fournis au niveau des dépenses, l’adaptation du taux d’imposition ainsi que la conjoncture moins mauvaise que prévue ont porté leurs fruits », indique Sivia Steidle.

L’augmentation de la quotité d’impôt d’un dixième, accepté lors de la votation du budget 2016, a notamment permis à la ville de Bienne de récolter plus de huit millions de francs supplémentaires en rentrées fiscales.

Par ailleurs, les comptes annuels 2016 ont été établis pour la première fois selon le nouveau modèle comptable MCH2, ce changement contribue aussi à améliorer les comptes car les amortissements se font à plus long terme.

 

La vigilance est de mise

Malgré ce résultat réjouissant qui permettra à la ville de Bienne de développer de nombreux projets, l’argentière de la ville de Bienne reste vigilante : « notre équilibre financier est fragile et nous avons très peu de marge ». A cela s’ajoute la stratégie fiscale du canton de Berne, en cours de développement, qui constitue une vraie menace pour la cité seelandaise, Silvia Steidle la juge même irresponsable : «si elle ne permet pas de compenser les pertes prévues, elle pourrait mettre en péril les finances municipales. La population biennoise a fourni des efforts pour équilibrer les finances, et cela ne devrait pas être mis à mal »,  conclut-t-elle. /anl  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus