La STEP pourrait devoir filtrer les micropolluants

La station d’épuration des eaux de Tramelan doit adapter ses installations. Reste à savoir ...
La STEP pourrait devoir filtrer les micropolluants

La station d’épuration des eaux de Tramelan doit adapter ses installations. Reste à savoir quelle sera l’ampleur des travaux exigés

STEP Tramelan

Crème hydratante, pilule, antibiotiques… Les résidus de micropolluants qui finissent dans nos rivières sont nombreux. De nouvelles normes vont entrer en vigueur en 2021 pour mieux nettoyer les eaux. La STEP de Tramelan pourrait être concernée et devoir s’équiper pour filtrer les micropolluants.

Entretemps, la station doit de toute manière investir pour adapter ou remplacer certaines de ses machines. L’enjeu est de savoir quels investissements peuvent être faits avec certitude, en attendant de connaître les prochaines exigences du canton de Berne et de la confédération. Le  tramelot a donc mandaté une étude pour établir la pertinence et l’agenda des travaux. 

 

Résidus dans la Trame

Un tiers des eaux de la Trame provient de la STEP. Actuellement, celle-ci n’est pas en mesure de filtrer les micropolluants, ces particules de produits d'usage quotidien ou de médicaments présents dans les eaux usées.  Le taux dépasse les normes en vigueur. Les travaux pour permettre à la STEP de les filtrer se monteraient à 4 millions de francs. /sca

E


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus