Moins de morts mais plus de blessés graves sur les routes

Il y a eu moins de morts sur les routes bernoises l’an dernier. Le nombre de blessés grave ...
Moins de morts mais plus de blessés graves sur les routes

La police cantonale bernoise a publié jeudi sa statistiques sur les accidents de la route pour 2016

Le nombre total d'accidents sur les routes bernoises est resté stable en 2016 (Photo: ldd) Le nombre total d'accidents sur les routes bernoises est resté stable en 2016 (Photo: ldd)

Il y a eu moins de morts sur les routes bernoises l’an dernier. Le nombre de blessés grave a en revanche augmenté, alors que le nombre total d’accident reste globalement stable, avec près de 5'800 cas recensés. La police cantonale bernoise a présenté ses statistiques jeudi.

Vitesse, non-respect de la priorité ou manque d’attention et distraction : ce sont les principales causes d’accident. Dans 30 cas, les conséquences ont été dramatiques, puisqu’un décès a été enregistré. C’est toutefois sept de moins que l’année précédente, et bien en dessous de la moyenne des cinq dernières années. L’évolution est moins encourageante en ce qui concerne les accidents graves, qui ont augmenté de près de 10 %, soit 53 cas. Les localités restent de loin les zones les plus touchées, mais une hausse a été enregistrée sur les autoroutes. Globalement, les jeunes âgés de 18 à 24 ans provoquent le plus grand nombre d’accidents, avec une part de 17 %, contre 15 % pour les plus de 64 ans.

Cette année, la police cantonale bernoise mettra le manque d’attention au centre de ses actions de prévention. Elles seront accompagnées de mesures répressives telles que des contrôles ciblés et coordonnés. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus