L’architecture s’invite à la Galerie du Sauvage à Porrentruy

Mettre en valeur des projets d’architecture ayant un lien avec la région. C’est l’objectif ...
L’architecture s’invite à la Galerie du Sauvage à Porrentruy

La section Jura-Jura Bernois de la Société suisse des ingénieurs et architectes organise une exposition de travaux pratiques de diplôme à Porrentruy

Le projet exposé porte sur la Vallée du Flon à Lausanne. Le projet exposé porte sur la Vallée du Flon à Lausanne.

Mettre en valeur des projets d’architecture ayant un lien avec la région. C’est l’objectif de la section Jura-Jura bernois de la Société suisse des ingénieurs et architectes. La SIA organise dès dimanche et pour la deuxième année consécutive une exposition de travaux pratiques de diplôme de niveau Master issus des écoles d’architecture. L’objectif est de permettre aux sections romandes qui ne disposent pas d’une telle école sur leur territoire de pouvoir quand même exposer certains projets. « Cela permet d’avoir un retour aux sources pour les diplômés, de montrer ce qu’ils ont fait à leur proche », souligne Antoine Voisard, le secrétaire régional de la SIA.  

Cette année, le Jurassien Jérémie Jobin expose à Porrentruy un travail de diplôme réalisé avec l’un de ses collègues de l’EPFL, Antoine Girardon. Les deux étudiants proposent un projet permettant de relier un quartier de Lausanne coupé en deux par une autoroute dans la Vallée du Flon.

 

Améliorer les conditions-cadres de la branche

Ce duo est le seul à s’être annoncé pour participer à l’exposition. Antoine Voisard reconnaît que les étudiants revenant s’installer dans la région sont très rares. Selon lui, les autorités doivent faire plus pour convaincre les jeunes diplômés de revenir. « Ici, quiconque peut s’appeler architecte et cela pose problème », indique le secrétaire régional. Il faut que les autorités reprennent les choses en main pour assurer une meilleure qualité dans la construction. « La qualité est le seul moyen pour s’en sortir et aujourd’hui on ne prend pas vraiment ce chemin-là », conclut Antoine Voisard.

Le travail de Jérémie Jobin est à découvrir à la Galerie du sauvage à Porrentruy jusqu’à dimanche prochain. /alr  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus