Initiative déposée contre la géothermie profonde dans le Jura

Les voix s’élèvent une nouvelle fois contre le projet de géothermie profonde à Glovelier. Une ...
Initiative déposée contre la géothermie profonde dans le Jura

Le texte qui demande l’interdiction du processus dans le canton a recueilli 4'250 signatures

Géothermie Président de "Citoyens Responsables Jura", Jack Aubry (à gauche) remet les signatures de l'initiative contre la géothermie profonde à Nicolas Guenin, de la Chancellerie d'Etat.

Les voix s’élèvent une nouvelle fois contre le projet de géothermie profonde à Glovelier. Une initiative munie de 4'250 signatures a été remise vendredi matin à la Chancellerie d’Etat. Le texte demande l’interdiction de l’exploration et l’exploitation de la géothermie profonde sur tout le territoire cantonal. Le Parlement jurassien est ainsi invité à créer une base légale en ce sens.

Les signatures ont été récoltées depuis le mois de septembre dernier par un comité d’initiative d’une quinzaine de personnes, sous l’égide de l’association « Citoyens Responsables Jura ». Celui-ci estime que le Parlement ou le peuple doit pouvoir donner son avis en toute connaissance de cause. Le comité évoque « une pure expérience scientifique dangereuse, servant uniquement des études loin d’être terminées ». Il ajoute que « tous les promoteurs sont externes au canton du Jura ».

 

« Il y aura pour sûr des séismes »

Président de « Citoyens Responsables Jura », Jack Aubry estime que « le Gouvernement ne nous écoute pas et fonce tête baissée dans son appui envers Géo-Energie Suisse, malgré les preuves irréfutables que nous apportons. Avec les forages, il y aura des problèmes. On ne sait pas lesquels et les promoteurs non plus. Il y aura pour sûr des séismes. On parle aussi de pollution de l’air et des sols. Ce projet n’est qu’une expérimentation qui n’a rien à voir avec la stratégie énergétique 2035 du canton. Il est très risqué pour la population et l’environnement. Le plan spécial et d’autres documents le prouvent. On aimerait que le Gouvernement prenne conscience qu’il doit se battre pour la population jurassienne, pour les entreprises jurassiennes et pour l’environnement jurassien, pas pour les promoteurs externes ».

 

La balle dans le camp du Parlement

Le Parlement jurassien est désormais appelé à valider l’initiative, puis à y donner suite ou pas d’ici deux ans. Si ce deuxième scénario est décidé, le peuple se prononcera, probablement en 2019. A noter encore que la Chancellerie a évoqué un score élevé pour cette initiative, qui a donc recueilli 4'250 paraphes, soit un nombre au-dessus de la moyenne. /rch

Géothermie Le comité d'initiative.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus