La coopérative d'habitation Wobe se projette vers l'avenir

La coopérative d'habitation biennoise sort la tête de l'eau après une période difficile. Jeudi ...
La coopérative d'habitation Wobe se projette vers l'avenir

La coopérative d'habitation biennoise sort la tête de l'eau après une période difficile. Plusieurs projets d'assainissement sont au programme

Christoph Grupp, Vincent Studer et Elisabeth Gmür (de gauche à droite) posent devant la maquette du la tour du Mettlenweg Christoph Grupp, Vincent Studer et Elisabeth Gmür (de gauche à droite) posent devant la maquette du la tour du Mettlenweg

La coopérative d'habitation et de construction biennoise (Wobe) sort des soins intensifs. Faisant face à des difficultés financières au cours de ces dernières années, liées à des retards d'investissements d'environ 12 millions de francs dans ses bâtiments, Wobe a fait le point sur sa situation lundi matin. « Après deux ans de travail, nous avons réussi à remettre sur pied la coopérative et à préparer un financement pour la rénovation des immeubles de la route d'Aegerten et la tour du chemin de Mettlen » a indiqué Vincent Studer, le président de Wobe. Ce redressement a notamment pu se faire grâce à une augmentation des loyers et de la part sociale des membres de la coopérative, ce qui a créé une certaine incompréhension des locataires selon Vincent Studer. « Les loyers avant 2014 n'étaient pas tenables, ils ne couvraient pas l'entier des coûts d'entretien normaux des bâtiments. Maintenant, les loyers sont durables » a-t-il expliqué.

 

Des investissements nécessaires

L'investissement dans l'assainissement des bâtiments est devenue une nécessité pour la coopérative d'habitation. En effet, une analyse complète des immeubles réalisée en 2014 a montré des lacunes importantes de la protection incendie, de l'isolation, mais a également mis en exergue la présence d'amiante dans la tour du chemin de Mettlen.

 

Projet de peau neuve à la tour du chemin de Mettlen

Inclue dans le recensement bernois des constructions, la tour située au chemin du Mettlen devrait se refaire une beauté. C'est tout du moins le souhait de Vincent Studer qui va prochainement déposer une demande de permis de construire auprès de la ville de Bienne. Pour le président de la coopérative, l'objectif est de redonner une deuxième jeunesse à ce bâtiment : « le but est de le déballer pour revenir à la façade d'origine, tout en conservant le style et l'esprit de l'immeuble qui date des années 1960 ». Le projet se veut également novateur dans la construction des coopératives d'habitation. Il est en effet prévu de développer des appartements allant du studio au 6 pièces. L'idée est ainsi de pouvoir évoluer selon la situation des habitants. Par exemple, un jeune adulte pourra y prendre un studio et éventuellement changer plus tard s'il se met en couple et y fonde une famille. Les travaux d'assainissement pourraient débuter cet été et durer jusqu'à début 2020. / jefa

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus