Métamorphose en vue pour le site des anciennes Tréfileries de Bienne

Jeudi soir le législatif biennois a donné son feu vert à la vente d’un terrain appartenant ...
Métamorphose en vue pour le site des anciennes Tréfileries de Bienne

Jeudi soir le législatif biennois a donné son feu vert à la vente d’un terrain appartenant à la ville, à proximité de l’entrée des Gorges du Taubenloch. Le site sera revalorisé

Selon Silvia Steidle cette visualisation du projet est grossière. Elle affirme que le projet final retenu n'y ressemblera pas du tout. Un concours d'architecture a été lancé. Visualisation: ville de Bienne. Selon Silvia Steidle cette visualisation du projet est grossière. Elle affirme que le projet final retenu n'y ressemblera pas du tout. Un concours d'architecture a été lancé. Visualisation: ville de Bienne.

Une page se tourne pour le terrain occupé autrefois par les Tréfileries Réunies à Bienne. En suivant la proposition du Conseil municipal, le législatif a accepté de vendre le terrain à la société Priora pour un montant de 3,3 millions de francs.

Elle souhaite y construire un hôtel et des logements, mais avant de pouvoir se lancer dans la construction elle devra se charger de dépolluer le site qui est contaminé par l’ancienne activité industrielle qui y régnait. Le coût de l’assainissement est estimé à 1,6 million de francs. Les Verts ont notamment proposé le renvoi du projet à l’exécutif. Ils souhaitaient que la ville cède le terrain en droit de superficie, suivant ainsi la politique foncière menée depuis plusieurs années.

Si tel avait été le cas, la ville de Bienne aurait dû s’acquitter des frais d’assainissement et chercher de nouveaux investisseurs, car Priora était uniquement intéressée par l'achat. Le projet ayant passé la rampe, un concours d’architecture sera prochainement lancé. Il permettra de définir le projet d’hôtel et d’appartement qui figureront sur le site.

Les élus se sont également prononcés en faveur du nouveau système de gestion informatique pour l'administration municipale. Ils ont ainsi accepté de libérer un crédit de 3,9 millions de francs.

 

Dernière séance pour Niklaus Balthzer

Par ailleurs, le socialiste Nikalus Balthzer a siégé pour la dernière fois dans la salle de Bourg. L’élu avait fait son entrée en 2002 au parlement. Il se voit dans l’obligation de le quitter aujourd’hui en raison d’un déménagement. Après avoir pris sa retraite, le sexagénaire part s’installer dans la capitale fédérale. Il sera remplacé par Muriel Gunther des jeunes socialistes.  Dans sa fonction de scrutateur au sein du bureau du Conseil de ville, Niklaus Balthzer sera remplacé par Pierre Oggi. Enfin, Alfred Steinmann le remplacera au sein de la commission A5. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus