Des mots au service du plurilinguisme

L’ancienne Fabrique Howald, à Bienne, devient un symbole de la diversité linguistique. Une ...
Des mots au service du plurilinguisme

Le bâtiment qui abrite l'InfoQuartier de Mâche, à Bienne, se pare de textes en plusieurs langues

Les textes ont été élaborés par les habitants du quartier de Mâche, mais reprennent aussi des vers d'auteurs célèbres. (Photo: Civic City) Les textes ont été élaborés par les habitants du quartier de Mâche, mais reprennent aussi des vers d'auteurs célèbres. (Photo: Civic City)

L’ancienne Fabrique Howald, à Bienne, devient un symbole de la diversité linguistique. Une grande peinture murale a été réalisée sur le bâtiment qui abrite l’InfoQuartier de Mâche. Réalisée par les membres de l’institut Civic City, l’œuvre réunit des fragments de textes en plusieurs langues, avec notamment des vers de Robert Walser et du poète albanais Ali Podrimja. Elle vise à « montrer la façon dont un patrimoine littéraire s’inscrit dans un territoire et comment les lecteurs y adhèrent, et comment cette alliance enrichit notre société au quotidien », selon un communiqué diffusé mardi. Cette peinture sera inaugurée le 6 mai à 14 heures par le directeur biennois de la culture, Cédric Némitz. A cette occasion, l’équipe de l’InfoQuartier de Mâche sera récompensée par la fondation Oertli pour son engagement remarquable. /ast+comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus