Le Centre de développement et de réhabilitation pédiatrique de Bienne est-il véritablement une institution bilingue ?

C’est la question posée au Conseil exécutif dans une interpellation. A l’origine de celle-ci ...
Le Centre de développement et de réhabilitation pédiatrique de Bienne est-il véritablement une institution bilingue ?

C’est la question posée au Conseil-exécutif dans une interpellation

(photo ldd) Le bilinguisme du CDN est mis en question devant le Conseil-exécutif (photo ldd)

A l’origine de celle-ci, le cas d’un jeune couple francophone habitant le Jura bernois qui a du recourir aux services du CDN pour son enfant. Ces derniers ont reçu un rapport d’examens en allemand, pour lequel ils ont alors demandé la traduction en français. Un service possible, mais payant. Inapproprié, selon les auteurs de l’interpellation. Justifié, selon le conseil-exécutif, et pour plusieurs raisons.

Premièrement, le rapport médical spécialisé est établi à l’intention du service de placement. Il est rédigé généralement dans la langue du spécialiste responsable du CDN afin de garantir une transmission optimale des résultats d'examen entre spécialistes, en recourant à la terminologie médicale spécifique. Il est donc destiné explicitement à des spécialistes et n'est en principe pas remis aux détenteurs de l'autorité parentale. Un rapport simplifié peut par contre être établi dans la langue de la famille à leur demande.

Deuxièmement, en cas de nécessité d’une traduction complète, elle doit être facturée. Ceci car les services compétents en matière de prise en charge des coûts d’examens médicaux ne remboursent les frais que d’un seul rapport médical spécialisé.

Le Conseil-exécutif estime donc que le CDN tient suffisamment compte des exigences du bilinguisme. La Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale va quant à elle examiner en collaboration avec le CDN si et comment l’information des parents concernés peut être améliorée. /lgu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus