Un recours déposé à Crémines

Un recours a été déposé contre la décision du Conseil communal de Crémines de se retirer du ...
Un recours déposé à Crémines

Un habitant de Crémines a envoyé un recours au préfet suite à la décision du Conseil communal de se retirer du vote communaliste

  Le Conseil communal de Crémines a décidé la semaine passée de se retirer du vote communaliste et donc de rester dans le canton de Berne.

Un recours a été déposé contre la décision du Conseil communal de Crémines de se retirer du vote communaliste. Une lettre a été envoyée mardi par un citoyen de la commune au préfet. Il estime que ses chances de succès sont maigres, voire nulles, mais que son ras-le-bol est ainsi exprimé.

Dans sa missive, l’habitant de Crémines mentionne le fait que « la population n’a encore jamais décidé d’accorder la priorité à la fusion de communes. Cette fusion est encore largement à l’état de projet et est indépendante du vote communaliste, selon l’avis même du groupe de pilotage ». Il dénonce aussi la privation de se prononcer pour les ayants droit, ce qui aurait pu donner une légitimé aux autorités pour clore définitivement la Question jurassienne. Le recourant parle aussi « d’un ras-le-bol des manœuvres obscures de personnes qui œuvrent à torpiller un processus reconnu par tous et qui touche à son terme ». Le gaspillage de temps, d’énergie et d’argent a également été mentionné.

Et maintenant?

Le Préfet nous a confirmé la réception du recours mercredi matin. Jean-Philippe Marti indique que le recours a, pour le moment, un effet suspensif sur la décision du Conseil municipal de renoncer au scrutin.  Si le recours venait à être accepté, Crémines devrait donc se prononcer sur son avenir institutionnel dans un délai de trois mois après Moutier, sous réserve bien entendu d’un nouveau recours plus haut. Jean-Philippe Marti précise que le nécessaire sera fait pour traiter ce cas au plus vite et que les délais clés de ce dossier soient respectés. /jbe+nme

 

 

 

 

 

/jeb


Actualisé le

 

Actualités suivantes