Des destins historiques à découvrir

Le Cercle d’études historiques de la Société jurassienne d’émulation s’est intéressé à deux ...
Des destins historiques à découvrir

Le Cercle d’études historiques de la Société jurassienne d’émulation s’est intéressé à deux personnalités de la région : Joseph Parietti et Eugène Péquignot

Joseph Parietti Joseph Parietti (à gauche) a quitté Porrentruy pour combatte dans l'armée italienne lors de la Première Guerre mondiale.

Le parcours de deux personnalités de la région mis en lumière par le Cercle d’études historiques de la Société jurassienne d’émulation. Le CEH a tenu samedi son assemblée annuelle à Porrentruy. Le cercle publie, à cette occasion, deux nouveaux numéros de sa traditionnelle lettre d’information. Le premier raconte le parcours de Joseph Parietti, un habitant de Porrentruy qui s’est engagée dans l’armée italienne contre l’empire austro-hongrois lors de la Première Guerre mondiale. L’homme a été fait prisonnier dès son premier jour sur le front, sans avoir même tiré un seul coup de fusil. Joseph Parietti a été détenu en Galicie, une région actuellement détenue par la Pologne et l’Ukraine. Le CEH a décidé de publier le journal tenu par le Bruntrutain à cette époque ainsi que divers autres écrits. Les documents qui appartiennent à la famille sont donc désormais à disposition du public. Dans l’interview ci-dessous réalisée par François Comte, Lionel Jeannerat, membre du comité du CEH, explique ce que contiennent ces écrits :

La seconde lettre d’information du CEH est consacrée à Eugène Péquignot, un Franc-Montagnard qui a été haut fonctionnaire au Département fédéral de l’Economie durant l’Entre-deux-guerres. L’homme a participé à la mise en place de la politique économique du pays lors de cette période troublée. Dans l’interview ci-dessous, Clément Crevoisier, le président du CEH précise le rôle d’Eugène Péquignot :

Les deux lettres d’information du CEH sont disponibles auprès de la Société jurassienne d’émulation.

Le Centre d'études historiques de la Société jurassienne d'émulation poursuit, parallèlement, une vaste réflexion de fond sur les besoins historiographiques dans la région. Le livre «  La Nouvelle Histoire du Jura  » qui fait référence jusqu’à présent a été publié dans les années 80 et mériterait d’être remis à jour, voire même d’être réécrit. La publication d'un nouvel ouvrage de ce type représenterait une tâche très lourde et aucun projet concret n'existe pour l'instant. La question en est au stade de la réflexion.

A noter encore que Clément Crevoisier a remis samedi son mandat de président du CEH qui sera repris collectivement par le comité du cercle. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus