Près de 700 personnes dénoncent l'instrumentalisation de l'hôpital de Moutier

Près de 700 personnes signent pour l’Hôpital de Moutier et contre son instrumentalisation dans ...
Près de 700 personnes dénoncent l'instrumentalisation de l'hôpital de Moutier

Une pétition a été remise lundi matin aux autorités de la cité prévôtoise, qui devront décider de la suite à donner au texte

La pétition a été remise lundi aux autorités prévôtoises (de g. à dr.: Jean-Marie Frésard, Christian Vaquin (chancelier), Marel Winistoerfer (maire), Daniel Jabas) La pétition a été remise lundi aux autorités prévôtoises. De gauche à droite : Jean-Marie Frésard, Christian Vaquin (chancelier), Marcel Winistoerfer (maire), Daniel Jabas.

Près de 700 personnes signent pour l’Hôpital de Moutier et contre son instrumentalisation dans la campagne sur l’appartenance cantonale de la ville. Elles ont répondu à l’appel d’un groupe de citoyens qui a lancé une pétition à l’occasion de « Faites la liberté », le 20 mai dernier. Ils s’étaient fixés trois jours pour récolter des paraphes et en ont obtenu 694. La moitié vient de Moutier, alors que les autres sont issus d’autres villages du Jura bernois ou du Jura, selon Daniel Jabas qui a transmis lundi matin le texte aux autorités prévôtoises à l’Hôtel de ville.

 

Des règles à respecter

Pour les dépositaires, « il est devenu évident que le conseil d’administration de l’Hôpital du Jura bernois joue le rôle de bras armé du gouvernement bernois dans la campagne qui précède le vote communaliste du 18 juin prochain ». La pétition demande « que les autorités en charge de l’HJB mettent immédiatement en œuvre toute mesure en vue de faire respecter les règles de déontologie, les droits des patients, la neutralité politique de l’environnement médical et la liberté d’opinion du personnel ». Les auteurs du texte ajoutent que leur démarche « ne remet en cause ni la direction de l’hôpital, ni son personnel, qui doivent souffrir d’être pris en otages dans une affaire sans lien avec la mission première de l’établissement. A eux vont tout notre soutien et notre solidarité ».

 

Aux autorités prévôtoises de décider de la suite

Après avoir reçu la pétition, le maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, nous a fait part de sa réaction. « Nous prenons acte de cette pétition, nous avons déjà averti l’hôpital du danger d’une instrumentalisation. Pour nous, l’essentiel est d’éviter au maximum que des plaintes ne soient déposées à la lecture du résultat du vote. C’est pour ça que nous avons déjà averti l’hôpital, et que nous pourrions le refaire suite à cette pétition ». Le conseil municipal ne devrait toutefois pas trancher sur l’attitude à adopter avant sa séance de la semaine prochaine, à moins de bouleverser l’ordre du jour de sa séance de ce mardi. Une réaction pourrait donc avoir lieu à la fin de cette semaine ou de la suivante. Marcel Winistoerfer reconnaît que, à moins de trois semaines du vote, cette pétition arrive tardivement et qu’elle ne devrait pas chambouler la campagne.

 

D'autres actions à venir

Les dépositaires de la pétition ont par ailleurs ajouté lundi matin que d’autres interventions sont envisagées par des patients de l’Hôpital du Jura bernois. Ils expliquent qu’une dénonciation sera déposée auprès de la Commission bernoise de déontologie, qu’une autre sera adressée au médecin cantonal bernois et, enfin, qu’une action en justice posera la question du respect de la charte de l’hôpital./ast

La remise de la pétition en vidéo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus