Vote de Moutier : Pierre Alain Schnegg accusé de mentir

Une nouvelle affaire secoue la sphère politique de Moutier à vingt jours du vote historique ...
Vote de Moutier : Pierre Alain Schnegg accusé de mentir

L’élu du PSA Valentin Zuber estime que le Conseiller d’Etat bernois trompe les électeurs prévôtois sur la fiscalité

Vote communaliste Le Conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg (à gauche) est sérieusement visé par le Conseiller de ville autonomiste Valentin Zuber à vingt jours du vote communaliste de Moutier.

Une nouvelle affaire secoue la sphère politique de Moutier à vingt jours du vote historique de la cité sur son appartenance cantonale. Lundi soir devant le Conseil de ville, l’élu du PSA Valentin Zuber est intervenu à la tribune pour développer une question orale intitulée « Un Conseiller d’Etat peut-il mentir avec les chiffres ? ».

 

Le socialiste autonome a fait référence aux déclarations récentes de Pierre Alain Schnegg – reprises par Moutier-Prévôté dans un tous-ménages – selon lesquelles Moutier coûte 50 millions de francs par année au canton de Berne, alors que celui-ci ne perçoit de la ville que 14 millions d’impôts et 29 millions de péréquation financière, soit 43 millions. Berne mettrait ainsi 7 millions de sa poche pour administrer la cité prévôtoise. Valentin Zuber estime que le montant des impôts cantonaux articulé est faux : en 2016, le canton de Berne a perçu de Moutier 23 millions de francs et non 14 millions. Du coup, selon l’élu PSA, ce n’est pas l’Etat bernois qui aurait déboursé 7 millions de sa poche pour administrer la ville, mais Moutier qui lui aurait rapporté entre 3 et 4 millions !

 

« Le gouvernement bernois ment »

Valentin Zuber a questionné le Conseil municipal sur son estimation. Le maire Marcel Winistoerfer lui a répondu que les chiffres qu’il a articulés étaient justes et, par conséquent, que les informations diffusées par Pierre Alain Schnegg et reprises par Moutier-Prévôté étaient inexactes. « Les allégations de Pierre Alain Schnegg sont mensongères pour près de dix millions de francs. On est dans une situation extrêmement grave. Un Conseiller d’Etat qui refuse de commenter un rapport d’experts qu’il a lui-même commandé et financé, et qui ment à la population de Moutier, ne mérite absolument aucune confiance. En vue du vote du 18 juin, je suis en faveur d’une campagne apaisée, honnête et factuelle. Et là, on constate que le gouvernement bernois ment. Pierre Alain Schnegg veut influencer la campagne. Il donne des chiffres qui l’arrangent », a déclaré Valentin Zuber.

 

Intervention au Grand Conseil

Le PSA entend désormais intervenir à Berne. « Il était déjà primordial pour mon parti que les Prévôtois soient au courant de ces mensonges. Ensuite, nous allons nous engager dans une action parlementaire au Grand Conseil, puisque nous avons des députés qui y siègent. Nos élus feront les démarches nécessaires », a conclu Valentin Zuber. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus