La missive du Gouvernement jurassien au Conseil-exécutif bernois

Le Gouvernement jurassien ne veut pas d'une nouvelle affaire de caisses noires. Il veut que ...
La missive du Gouvernement jurassien au Conseil-exécutif bernois

Le Gouvernement jurassien a envoyé une lettre au Conseil-exécutif bernois et au Conseil fédéral pour que la fin de la campagne pour le vote communaliste se passe bien

 Charles Juillard.

Le Gouvernement jurassien ne veut pas d'une nouvelle affaire de caisses noires. Il veut que la campagne avant le vote communaliste du 18 juin se termine bien. Néanmoins, l'exécutif cantonal se pose de multiples questions sur la façon de procéder du camp bernois. Il les a formulées dans une lettre envoyée au Conseil-exécutif bernois et à la ministre Simonetta Sommaruga.

 

« Une erreur facile à détecter »

Mercredi matin, lors des questions orales au Parlement jurassien, le député socialiste Pierre-André Comte a souligné la tromperie faite par l'Etat bernois. Il a fait référence aux chiffres erronés transmis par l'administration bernoise. Cette dernière avait affirmé que Moutier rapportait 14 millions de francs d'impôts cantonaux. Après vérification suite à une intervention du conseiller de ville de Moutier, Valentin Zuber, l'Etat bernois a communiqué mardi que le montant s'élevait en fait à 24 millions de francs. Pierre-André Comte estime que le camp bernois a été pris la « main dans le sac ». Il s'est également dit « préoccupé » de la façon dont Berne effectue sa propagande, mentionnant les actions de l'Hôpital du Jura bernois. Charles Juillard a renchéri en affirmant qu'il s'agissait d'une « erreur facile à détecter ». Il s'inquiète pour la population prévôtoise qui aurait déjà voté, se basant sur un mensonge.

 

« La situation est préoccupante »

Dans sa réponse, le ministre jurassien Charles Juillard a également souligné que la situation est « préoccupante ». Selon lui, l'Hôpital du Jura bernois ne peut pas faire ce qu'il veut. « Le capital-actions de l'HJB est détenu en totalité par le canton de Berne, dont fait partie Moutier et sa population. [...] Dans ce contexte, de tels investissements interpellent sérieusement le Gouvernement jurassien », indique la lettre envoyée par l'exécutif jurassien. Selon Charles Juillard, il y a de toute façon des fonds publics derrière ces tous-ménages, ces courriers et ces conférences de presse convoquées par l'HJB.

 

Pas de garantie

De son côté, le conseiller d’Etat bernois en charge de la santé, Pierre Alain Schnegg, ne donne pas de réponse absolue et affirmative : « dans le cadre de la campagne, je doute que des fonds publics soient utilisés mais les seuls qui pourront vous répondre correctement sont les gens de l’HJB. » Il souligne qu’en tant qu’actionnaire de l’hôpital, le canton de Berne n’intervient pas dans sa gestion quotidienne. « Nous allons poser la question au conseil d’administration », déclare-t’il, affirmant que « le canton de Berne ne finance aucune activité dans le cadre de la campagne. »

 

Charles Juillard espère que la fin de la campagne se passera bien. Il ne souhaite pas que la Question jurassienne devienne une question judiciaire. /mle

La lettre du Jura à Berne


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus