Sept morts dans une attaque terroriste à Londres

La capitale britannique Londres a à nouveau été frappée samedi soir par une attaque terroriste ...
Sept morts dans une attaque terroriste à Londres

Sept personnes ont été tuées dans l'attaque commise samedi soir dans le centre de Londres, a indiqué la police de la capitale britannique. Les trois assaillants, qui portaient de fausses ceintures d'explosifs, ont été abattus par les forces de l'ordre

Photo Keystone. Photo Keystone.

La capitale britannique Londres a à nouveau été frappée samedi soir par une attaque terroriste, la troisième en trois mois. Selon les premiers éléments, une camionnette a foncé sur la foule au London Bridge, avant que ses occupants n'attaquent des passants au couteau.

L'attaque, qui s'est déroulée vers 22h00 (23h00 en Suisse), a fait au moins sept morts, en plus des trois assaillants, qui ont été abattus, a indiqué le chef de l'antiterrorisme britannique, Mark Rowley. Ces derniers portaient de fausses vestes explosives.

Les assaillants, dont la police pense qu'ils n'étaient que trois, ont conduit leur camionnette du London Bridge au marché couvert voisin de Borough Market, où ils l'ont abandonné, a poursuivi le responsable.

"Des policiers armés ont alors réagi très rapidement et courageusement et ont fait face aux trois suspects qui ont été abattus dans le Borough Market", a-t-il ajouté. Les services ambulanciers ont eux annoncé avoir transporté 48 blessés dans six hôpitaux londoniens.

 

Ils « ont poignardé des gens au hasard »

La police des transports a expliqué avoir été appelée sur le London Bridge, dans le centre de Londres, des témoins faisant état d'un véhicule ayant foncé sur la foule à la sortie du pont. Elle a fait état de "plusieurs victimes", à la suite de cet événement "qui semble avoir impliqué un véhicule et un couteau".

"La camionnette est arrivée du London Bridge et a renversé plusieurs personnes. Trois hommes en sont sortis avec de grands couteaux et ont poignardé des gens au hasard le long de Borough High Street", a déclaré pour sa part un témoin, un chauffeur de taxi.

Les occupants du véhicule auraient apparemment aussi poignardé des personnes dans un restaurant du marché couvert voisin de Borough Market, où une attaque au couteau a également eu lieu.

Un témoin a affirmé avoir vu six corps allongés sur le trottoir près du London Bridge. "J'ai immédiatement pensé à l'attaque de Westminster", a-t-il déclaré en décrivant une camionnette qui zigzaguait pour renverser des groupes de piétons.

 

L'enquête « progresse »

Le 22 mars dernier, une attaque à la voiture-bélier s'est déroulée sur le pont de Westminster, non loin du London Bridge. L'assaillant avait ensuite mortellement poignardé un policier.

Un troisième incident a été signalé samedi dans la soirée dans le quartier de Vauxhall, dans le sud de Londres, mais la police a par la suite indiqué qu'il n'était pas lié aux précédents ni au terrorisme.

La police, qui parlait dans un premier temps d'un "incident de sécurité majeur", l'a requalifié en "attaque terroriste" environ trois heures après les faits.

"L'enquête progresse rapidement", a affirmé la première ministre Theresa May. "Je veux exprimer mon immense gratitude à la police et aux services d'urgence qui sont sur place.

A quatre jours des élections législatives au Royaume-Uni et moins de deux semaines après l'attentat-suicide, qui a fait 22 morts à Manchester, Theresa May réunira dimanche matin son conseil de sécurité.

 

« Actes barbares »

Les autorités ont demandé aux habitants d'éviter le secteur du London Bridge et de se mettre à l'abri plutôt que de tenter de rentrer chez eux. Des dizaines de personnes ont plus tard été exfiltrées du quartier, les mains sur la tête.

La police a procédé vers 01h30 à trois explosions contrôlées près du Borough Market, dont l'une particulièrement forte, selon un journaliste de Reuters sur place. Des coups de feu avaient été signalés plus tôt dans la soirée dans ce secteur proche du London Bridge.

La station de métro London Bridge et plusieurs autres stations de métro et gares du secteur ont été fermées à la demande de la police.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a réagi à l'attentat dans sa ville en dénonçant une "attaque délibérée et lâche contre des innocents". "Il n'y a aucune justification à de tels actes barbares", a-t-il indiqué.

Le président Emmanuel Macron a assuré sur Twitter que la France était "plus que jamais au côté du Royaume-Uni". Réagissant lui aussi à cette attaque, avant même qu'elle ne soit terminée, le président américain Donald Trump a aussi assuré la Grande-Bretagne de son soutien et appelé ses compatriotes à la vigilance. /ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus