Non à un nouveau centre pour réquérants d'asile à Lyss

L'Association seeland.biel/bienne s'oppose à la création d'un deuxième centre pour requérants d'asile à Lyss. Elle défend la position de la commune et demande à la Condération et au canton de Berne de mieux répartir ses structures d'accueil

centre requérants Le canton de Berne exploite déjà le centre de transit de Kappelen-Lyss depuis de nombreuses années (image archives: centre d'accueil Bois-Jean-Droz )

L’association seeland.biel/bienne ne veut pas d’un deuxième centre pour requérants d’asile à Lyss. Elle l’a fait savoir mardi après-midi par le biais d’un communiqué. Le comité rejoint la position de la commune et exige que le site de la place d’armes et caserne de Lyss soit supprimé du Plan sectoriel d’Asile. L’association seelandaise estime que prévoir un autre site sur le territoire communal de Lyss, qui héberge déjà un centre de transit, n’est pas compréhensible. Le comité de seeland.biel/bienne appelle la Confédération et le canton de Berne à une meilleure répartition des infrastructures fédérales pour requérants d’asile. /nme


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus