Des mesures pour garantir des scrutins exemplaires à Belprahon et Sorvilier

Le gouvernement bernois a transmis aux autorités de Belprahon et de Sorvilier ses messages ...
Des mesures pour garantir des scrutins exemplaires à Belprahon et Sorvilier

Comme à Moutier, le gouvernement bernois a arrêté des mesures destinées à éviter d’éventuelles irrégularités lors du scrutin communaliste

Photo : archives Photo : archives

Le gouvernement bernois a transmis aux autorités de Belprahon et de Sorvilier ses messages en vue des votations communalistes. Ces communes décideront de rester dans le canton de Berne ou de rejoindre le canton du Jura le 17 septembre prochain. L’exécutif y relève par exemple l’ancrage fort des deux communes dans le Jura bernois et les liens tissés avec les instances régionales. Les autorités bernoises s’engagent à leur assurer un futur serein et prospère au sein d’un canton fort, ouvert et multiple. « Un canton offrant un véritable potentiel de croissance et à l’écoute des besoins de ses communes, respectant l’avis de tous ses citoyens, au point d’ouvrir la voie à un verdict populaire malgré sa ferme volonté de renforcer sa minorité francophone ».

 

Mesures pour la votation

Tout comme lors de la votation du 18 juin à Moutier, des mesures exceptionnelles vont être mises sur pied pour assurer la régularité du scrutin. Ainsi, les communes de Belprahon et de Sorvilier devront faire parvenir à la Chancellerie d’Etat les listes nominatives et numérotées des électeurs et électrices. Cela permettra de vérifier les fluctuations intervenues entre décembre 2016 et le 17 septembre. La simple communication du nombre d’ayants droit ne permet pas de contrôler les éventuels changements de domicile à des fins électorales. Contrairement au scrutin prévôtois, les enveloppes du vote par correspondance ne seront pas envoyées à l’Office fédéral de la justice à Berne. Cette mesure a été jugée disproportionnée par les autorités fédérales et cantonales au vu de la taille de l’électorat des deux communes. En mai dernier, Belprahon dénombrait 243 personnes habilitées à voter et Sorvilier 223.

 

Deux observateurs dans chaque commune

Dans chaque commune, une urne sera placée dans un local de l’administration accessible au public pour recueillir les enveloppes des citoyennes et des citoyens venus personnellement déposer leur bulletin de vote par correspondance. Les enveloppes acheminées par la Poste seront collectées dans une autre urne. Elles seront scellées par l’Office fédéral de la justice. La Confédération enverra deux observateurs à Belprahon et deux à Sorvilier pour vérifier en particulier les opérations de dépouillement.

Enfin, pour éviter toute confusion, les bulletins de vote et les cartes de légitimation pour les votations communales devront être imprimés sur du papier d’une autre couleur que le matériel pour la votation fédérale du 24 septembre. Les personnes qui votent par correspondance seront tenues d’utiliser deux enveloppes séparées pour les scrutins communaux et pour la votation fédérale. Les communes devront rendre attentifs le corps électoral à cette problématique.

 

Discussion avec les principaux intéressés

Le président du gouvernement cantonal bernois, Bernhard Pulver, le président de la Délégation du Conseil-exécutif pour les affaires jurassiennes (DAJ), Pierre Alain Schnegg, et le directeur des affaires communales et membre de la DAJ, Christoph Neuhaus, se rendront sur place le 16 août pour discuter avec les habitants de Belprahon (18h) et de Sorvilier (20h15) des défis à venir et des conséquences des scrutins. Ils seront accompagnés par le chancelier Christoph Auer et le vice-chancelier Michel Walthert./comm+emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus