Une cinquantaine de noyés par année en Suisse

La période estivale est propice aux baignades. L’Arc jurassien ne fait pas exception avec ses ...
Une cinquantaine de noyés par année en Suisse

Le bureau de prévention des accidents a transmis ses chiffres et ses conseils pour diminuer le nombre de noyade

 Les lacs (ici celui de Neuchâtel) et cours d'eau de Suisse peuvent être dangereux en cette période de vacances

La période estivale est propice aux baignades. L’Arc jurassien ne fait pas exception avec ses lacs et ses nombreux cours d’eau. Mais une telle activité n’est pas sans danger. Le bureau de prévention des accidents le rappelle ce mercredi dans un communiqué. Il dénombre en moyenne 49 noyés par année en Suisse.

 

Davantage d’hommes que de femmes

Une classe de la population est particulièrement touchée. Ce sont les hommes et plus exactement les 15 à 44 ans qui sont concernés. Le bpa indique en effet que sur 49 noyés annuels, 42 sont issus de cette catégorie. Une tendance qui serait due à la propension au risque ou à la surestimation de soi. Le bureau de prévention des accidents note aussi que la part d’étrangers qui se noient en Suisse est en augmentation. Selon lui c’est la faute à une certaine méconnaissance des cours et des plans d’eau.

 

Attention à l’alcool

Un autre danger pour les baigneurs reste la consommation d’alcool et de drogues. Il est très fréquent de voir des personnes faire des grillades et boire des verres en été. Le bpa met en garde contre les effets de l’alcool sur les réflexes. Ils peuvent en effet être très diminués et cela peut vite devenir dangereux dans un environnement tel que l’eau.

 

Surveillance des bambins

Les enfants restent aussi un groupe à risque. Les raisons sont le manque de surveillance et une sécurisation insuffisante des installations. C’est pour cela que le bureau de prévention des accidents recommande aux parents d’inscrire leurs bambins au contrôle de sécurité aquatique. Le bpa précise même qu’il serait bien de le suivre avant la fin de l’école primaire. Pour autant, le communiqué rappelle qu’il ne faut jamais laisser un enfant dans l’eau ou au bord de l’eau sans surveillance. Et ceci peu importe son niveau de natation.

Vous retrouvez les conseils du bureau de prévention des accidents ici. /lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus