Les autruchons ont cassé leur coquille à Lajoux

Les autruchons gambadent sur les prés de Lajoux. Le Parc Aventures Autruches abrite depuis ...
Les autruchons ont cassé leur coquille à Lajoux

Les petits se multiplient au Parc Autruches Aventure. L’exploitation compte déjà 25 naissances

Les autruchons du Parc Autruches Aventure à Lajoux Les autruchons du Parc Autruches Aventure à Lajoux

Les autruchons gambadent sur les prés de Lajoux. Le Parc Autruches Aventure abrite depuis quelque temps déjà de nouveaux pensionnaires, nés sur l’exploitation. La période est à la ponte et les grands volatiles de la ferme ont déjà donné naissance à 25 petits. Chaque semaine durant encore un mois et demi, de nouveaux autruchons viendront compléter le cheptel. De quoi faire la joie des visiteurs, mais aussi du propriétaire Joseph Noirjean.

 

Un soin tout particulier

L’éleveur explique le secret pour obtenir autant de naissances. Les œufs sont mis chaque semaine sous couveuse pour y rester jusqu’à éclosion, c’est-à-dire 42 jours. Les nouveau-nés y passent encore quelques jours. Les petits sont laissés avec leurs aînés qui leur montrent comment se nourrir et surtout boire. Ils sont toutefois séparés des jeunes un peu plus grands, placés dans un autre parc. Ils risqueraient d’être renversés lorsque les plus grands courent dans l’enclos sans leur prêter attention.

 

Dans nos assiettes

Les œufs en surnombre servent à la préparation de plats, crêpes ou œufs brouillés. Les autruchons passeront quant à eux un an et demi à deux ans à la ferme. Leur destin se termine pour la plupart à la boucherie. Et rien ne se perd. Les cuisses sont utilisées pour la viande. Les plumes finissent en plumeau ou sont arborées dans les cabarets. La graisse sert à fabriquer des savons ou de l’huile. Les cils garnissent les pinceaux ou s’ajoutent à ceux des dames. Enfin, les os sont séchés pour être donnés à ronger aux chiens. /ich


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus