L’électricité à Bienne : ce sera 60 francs de plus par an

Il faudra payer plus à Bienne pour l’électricité dès 2018. L’augmentation moyenne des prix ...
L’électricité à Bienne : ce sera 60 francs de plus par an

Il faudra payer plus à Bienne pour l’électricité dès 2018. L’augmentation moyenne des prix se situe à près de 7%

Martin Kamber ESB Martin Kamber le directeur marketing et vente d’Energie service Bienne a présenté la situation devant la presse jeudi.

La facture d’électricité prendra l’ascenseur à Bienne. Energie Service Bienne (ESB) l’a annoncé jeudi au cours d’une conférence de presse. Dès janvier 2018, il faudra compter avec cinq francs de plus par mois, pour un ménage moyen. Sur une année, c’est 60 francs supplémentaires à inclure dans le budget.

La hausse s’explique principalement par deux facteurs. Tout d’abord, la Rétribution à prix coûtant (RPC) passe de 1,5 centime le kilowattheure à 2,3 centimes. Cette augmentation se fait sur tout le territoire suisse. Elle est la conséquence de la votation du 21 mai dernier avec l’acceptation par le peuple de la Stratégie énergétique 2050.

Ensuite, le prix de l’électricité sur le marché international a lui aussi bondi. Depuis le début de l'année, l'augmentation atteint 10% selon ESB.

 

Une augmentation aussi bénéfique

Cette hausse des prix qui se répercute sur le consommateur n’est pas seulement analysée de manière négative. « Si je regarde seulement mon porte-monnaie, il est clair que ce n’est pas idéal. Mais le prix qui augmente, c’est aussi bénéfique d’un autre point de vue. Sur le marché de gros, les prix sont tellement bas que nous ne sommes pas compétitifs en Suisse comparé, par exemple, au charbon en Allemagne. Pour l'électricité des centrales hydro-électriques, cette augmentation est donc un bon signe », tient à préciser la conseillère municipale biennoise et vice-présidente d’ESB, Barbara Schwickert.

 

Bienne fournit vert

À l’avenir, ESB continuera de fournir uniquement de l’énergie renouvelable. Depuis cette année, le service a laissé tomber les 11,5 % d’énergie nucléaire qu’il utilisait encore en 2016.

Un tiers de l’électricité fournie à la clientèle provient des propres centrales et participations d’ESB.

Au final, le consommateur a le choix entre trois paquets. Tout d’abord, le « Biel-Bienne », qui comprend de l’électricité provenant des gorges du Taubenloch et d’installations solaires à Bienne, ensuite le « Seeland », avec du courant arrivant des centrales hydro-électriques de Brügg, Boujean, Hagneck et de l’électricité éolienne du Mont-Crosin et finalement le « Suisse », qui contient du courant 100% suisse, produit à partir de la force hydraulique. /comm+jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus