Se mettre au vert pour mieux réfléchir

L’écrivain biennois José Gsell a vécu durant six mois de façon alternative. Son troisième livre ...
Se mettre au vert pour mieux réfléchir

L’écrivain biennois José Gsell a vécu durant six mois de façon alternative. Son troisième livre découlera de cette expérience. La parution est prévue l’an prochain

José Gsell a mener une expérience durant six mois, elle lui permettra ensuite de selancer dans l'écriture d'une fiction. José Gsell à Bienne avant le commencement de son expérience : se déplacer uniquement à vélo et produire sa propre nourriture.

Il revit normalement après une expérience de six mois. Le 1er février, le Biennois José Gsell a abandonné les déplacements motorisés. Il a aussi décidé de produire sa propre nourriture. Ce mode de vie devait susciter en lui la réflexion. Ses pensées feront l’objet de son troisième livre. Son projet avait convaincu la Commission intercantonale de littérature des cantons de Berne et du Jura l’an dernier. Il avait alors obtenu la bourse Fell-Doriot doté d’un prix de 15'000 francs. Nous l’avons rencontré cet été quelques jours après la fin de son expérience.

« Cela s’est bien déroulé, c’était éprouvant mais enrichissant » nous confie-t-il. L’expérience a aussi son lot de contraintes, José Gsell a perdu 15 kilos durant ces six mois, mais il affirme que cela lui a fait du bien. Côté réflexions, l’écrivain raconte avoir eu beaucoup de temps et de place pour penser, notamment lors de ses longs déplacements à vélo. Il s’est notamment interrogé sur la croissance effrénée des villages : « Jusqu’où allons-nous continuer ça ? »

José Gsell se donne jusqu’en décembre pour finir d’écrire. Son troisième livre intitulé « les nourritures locales » sortira dans le courant de l’année prochaine. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes