On ne fera pas campagne à Belprahon et Sorvilier

Il n’y aura pas de prise de position publique, de tous-ménages ou de campagne en tant que telle ...
On ne fera pas campagne à Belprahon et Sorvilier

Moutier ville jurassienne n’entrera pas dans la danse. Le comité ne fera pas campagne en vue des votes communalistes de Belprahon et Sorvilier prévus le 17 septembre

Valentin Zuber, Laurent Coste et Corinne Schwab (de gauche à droit) du comité Moutier ville jurassienne Valentin Zuber, Laurent Coste et Corinne Schwab (de gauche à droit) du comité Moutier ville jurassienne

Il n’y aura pas de prise de position publique, de tous-ménages ou de campagne en tant que telle. Moutier ville jurassienne a convoqué la presse vendredi pour faire le point sur la campagne qui démarre en vue des votes communalistes de Belprahon et Sorvilier du 17 septembre. Le comité a tenu a rappelé que le vote du 18 juin ne concernait que les habitants de Moutier et les deux gouvernements engagés, et qu’il en sera de même pour Belprahon et Sorvilier. Pour Moutier ville jurassienne, il ne serait pas politiquement opportun de se mêler de ses scrutins.

Moutier ville jurassienne a tout de même évoqué le lien qui unit Belprahon et Moutier et souligné que le choix des deux communes serait avant tout pragmatique, car les collaborations seront facilitées si les communes font partie du même canton.

 

Un sixième recours sur la table

Moutier ville jurassienne a par ailleurs fait part de sa consternation quant au recours, actuellement au nombre de six, déposés contre le vote de Moutier. Le directeur de campagne, Laurent Coste, affirme ne pas s’inquiéter de l’issue de ces recours, mais regrette les actions des anti-séparatistes qui retardent le processus de transfert, « Ces recours expriment aujourd’hui l’esprit revanchard de quelques citoyens qui refusent le verdict des urnes ».

 

Un transfert suivi de près

Moutier ville jurassienne s’est aussi exprimé concernant la procédure de transfert de la cité prévôtoise dans le canton du Jura. Le comité suivra attentivement les négociations entre les deux cantons, afin de défendre les intérêts de la ville. « Si la première étape a été franchie le 18 juin, il nous reste maintenant à faire en sorte que la deuxième le soit de façon exemplaire ». /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus