Projet d’extension conséquent à la carrière des Breuleux

La carrière « Fin-des-Chaux » aux Breuleux pourrait s’agrandir d’ici 2020 dans sa partie Ouest ...
Projet d’extension conséquent à la carrière des Breuleux

L’agrandissement se ferait d'ici 2020 sur 15'000 m2 de pâturages boisés et permettrait d’extraire 500'000 m3 de matériaux en pierre supplémentaires

 L'extension de la carrière des Breuleux se ferait à l'Ouest de celle existante, soit dans la partie haute de cette image. De gauche à droite: Fritz Hurni, directeur financier de l'entreprise qui exploite le site, Renaud Baume, maire des Breuleux, Fabian Lachat et Grégoire Monin de CSD Ingénieurs, en charge de la gestion et de la surveillance environnementale ainsi que Pascal Faivet, secrétaire communal.

La carrière « Fin-des-Chaux » aux Breuleux pourrait s’agrandir d’ici 2020 dans sa partie Ouest. Un projet a été présenté lundi dans la commune franc-montagnarde. L’endroit, utilisé depuis 1985, compte encore 40'000 m3 de roches à disposition. L’extension permettrait d’extraire 500'000 m3 de matériaux en pierre supplémentaires. Cela répondrait aux besoins des particuliers et entreprises des Franches-Montagnes mais aussi du reste du Jura, du Jura bernois et du haut du canton de Neuchâtel pour les 25 prochaines années. L’agrandissement se réaliserait sur une surface de 15'000 m2 de pâturages boisés, à défricher. Cette surface devrait ensuite être compensée.

 

Pas de création d’emplois

Entre deux et quatre employés travaillent sur le site, composé de deux décharges pour la gestion de matériaux naturels et inertes. L’entreprise biennoise qui exploite l’endroit n’envisage pas de créer des emplois supplémentaires en cas d’extension, selon son directeur financier, Fritz Hurni.

 

Journée « portes ouvertes »

Afin d’expliquer l’ensemble du projet et des détails, les autorités des Breuleux organisent une journée « portes ouvertes » samedi à partir de 9h sur le site de la carrière. « C’est un devoir d’information, notamment pour rassurer la population ainsi que pour éviter les rumeurs et les mauvaises perceptions. Quand on parle de décharges, on fait parfois des amalgames avec des assainissements qui ont eu lieu sur d’autres sites où il y a eu des gros problèmes », avance le maire des Breuleux, Renaud Baume. Par ailleurs, l’élu PLR ne craint pas qu’il y ait des oppositions. « Un sérieux contrôle des matériaux est effectué. L’exploitant actuel a une bonne réputation. Il n’y a jamais eu un tir de mines qui a dépassé les tolérances. Honnêtement, je ne vois pas pour quel motif on pourrait s’opposer à cette extension », affirme Renaud Baume. Le dernier mot sur ce projet reviendra aux citoyens des Breuleux lors d’une assemblée communale.

A noter que chaque année entre 10'000 et 20'000 m3 de roches sont exploités à la carrière des Breuleux. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus