Un comité contre la fusion à Crémines

Le projet de fusion du Grand-Val ne convainc pas tout le monde à Crémines. Un comité d’opposants ...
Un comité contre la fusion à Crémines

Le groupe qui vient de se créer estime qu'une fusion n'apporterait rien aux citoyens de Crémines

 Crémines

Le projet de fusion du Grand-Val ne convainc pas tout le monde à Crémines. Un comité d’opposants a annoncé sa création dans un communiqué dimanche soir. Il est composé de deux anciens maires de la commune et de l’actuel président de bourgeoisie, Olivier Gobat. Leur but : maintenir l’identité actuelle de Crémines. Ce groupe se définit comme apolitique et représente tous les citoyens défavorables à la fusion, quel que soit leur avis sur la Question jurassienne. Les premières actions du comité surviendront après les votes communalistes de Belprahon et Sorvilier, le 17 septembre. Il dévoilera aussi ses arguments à ce moment-là. Contacté ce matin, Olivier Gobat précise déjà que le comité ne voit pas l’intérêt d’une fusion avec Eschert, Grandval et Corcelles le 26 novembre prochain. Selon lui, toutes les collaborations possibles ont été mises sur pied et fonctionnent bien. Il ajoute qu’une union serait avantageuse pour le canton, mais pas pour les citoyens de Crémines. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus