Stupeur autour de l’hôpital de Moutier

L'avenir de l'hôpital de Moutier est dans le flou total. Après l'annonce mercredi d'une possible ...
Stupeur autour de l’hôpital de Moutier

Les députés de Moutier font part de leur surprise après l'annonce d'une éventuelle vente du site prévôtois de l'HJB

L'hôpital de Moutier L'avenir de l'hôpital de Moutier suscite de nombreuses interrogations.

L'avenir de l'hôpital de Moutier est dans le flou total. Après l'annonce mercredi d'une possible mise en vente de l'établissement, l'heure était à la stupéfaction jeudi matin au Grand Conseil bernois. Les députés prévôtois sont inquiets. L'UDC Marc Tobler indique « qu’il faut voir ce qu’il en est vraiment, ce n’est pas très clair, mais ce sont les conséquences du vote du 18 juin ». En ce qui concerne une éventuelle vente de l’hôpital, Marc Tobler ajoute « que ce serait mauvais pour les employés et les patients. C’est triste, ce n’est plus ma ville, comme je l’ai déjà dit ».

Du côté du PSA, on demande des explications. Une interpellation signée par Peter Gasser, Pierre Sauvain et Irma Irschi a été déposée jeudi pour exiger du gouvernement qu'il clarifie la situation. L'annonce d'une possible vente de l'hôpital de Moutier a profondément surpris la députée prévôtoise Irma Irschi : « en tant que membre de l’exécutif de Moutier, je ne suis au courant de rien, alors que le Conseil municipal a eu des contacts avec le conseil d’administration avant et après le vote du 18 juin. Il avait évidemment été convenu que l’hôpital tenait à cœur aussi bien du Conseil municipal que du conseil d’administration et que nous allions tirer ensemble à la même corde. Maintenant, je crois qu’il faut assimiler le fait que cet hôpital est en vente et qu’il faut voir ce qu’il se passe avec le canton du Jura. Je suis surprise de voir qu’on ne sait rien ni du côté du canton de Berne, ni de celui du Jura. Est-ce qu’il y a eu des relations entre les deux cantons, je ne le sais pas, je ne peux pas me prononcer ».

Du côté du conseil d’administration de l’hôpital, le silence règne. Contacté jeudi matin, le président Anthony Picard nous a répondu par SMS. Il déclare, je cite, « qu’il revient au conseil d’administration de HJB SA de trouver des solutions pour le site de Moutier. Notre but, maintes fois répété, est d’obtenir le soutien de nos collaborateurs et de la population afin de réussir la transition cantonale. Fin de la communication ! ». Fin de citation. /mvr+ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus