St-Imier précise l’avenir de sa place du Marché et de son ancien manège

Le Conseil de ville de St-Imier s’est réuni en séance jeudi soir. Le réaménagement de la place ...
St-Imier précise l’avenir de sa place du Marché et de son ancien manège

Le Conseil de ville de St-Imier s’est réuni en séance jeudi soir. Le réaménagement de la place du Marché et l’avenir de l’ancien manège étaient notamment au menu

Ancien manège de St-Imier, face Nord L'avenir de l'ancien manège se précise un peu plus

C’est une double unanimité pour le réaménagement de la place du Marché. Le crédit d’engagement de 463'000 francs a été accepté par l’ensemble du Conseil de ville. Tous sont aussi d’accord que la question de l’accès aux places de parc doit être réglée au plus vite, en mettant en place une entrée par l’ouest et une sortie par l’est de la place. John Buchs, conseiller municipal en charge de l’urbanisme et de la mobilité, s’est engagé à contacter dès lundi l’office cantonal des ponts et chaussées pour valider la solution proposée. L’OPC demande pour l’instant une période d’essai de 18 mois pour son alternative comportant un seul passage pour entrer et sortir de la place du Marché.

Autre gros dossier, l’avenir de l’ancien manège se précise. Le législatif a accepté à 21 voix contre 4 et 1 abstention le rapport de la commission de travail, qui propose de transformer le bâtiment historique en salle de répétition et de concerts de 250 à 300 places environ. La question du coût  a fait débat, notamment en ce qui concerne les frais de fonctionnement. La section PS a d’ailleurs pour cette raison proposée de considérer ce rapport final comme intermédiaire. Une proposition refusée à 21 voix contre 5. Une commission chargée de mener la réalisation du projet sera donc constituée lors de la prochaine séance du législatif en octobre.

 

Autres  points

Le Conseil de ville a aussi accepté par 21 voix contre 5 un crédit extraordinaire de 7'200 francs pour marquer son 130e anniversaire. Le remplacement d’Yves Houriet au sein de la commission temporaire « Des vélos électriques à Saint-Imier » devait aussi être effectué. Danika Perret (ARC) prendra le relais.  Enfin, Denis Gerber (PLR) a proposé un crédit exceptionnel pour le versement de 5'000 francs en faveur des habitants du village grison de Bondo, ravagé par des glissements de terrain. La proposition a été acceptée à l’unanimité et le conseil municipal a indiqué soutenir la démarche. /lgu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus