Petits secrets des chauffeurs de stars

Chauffeur d’artistes? C’est le rôle de « Philou » et « Boudou », bénévoles au Chant du Gros ...
Petits secrets des chauffeurs de stars

Chauffeur d’artistes? C’est le rôle de « Philou » et « Boudou », bénévoles au Chant du Gros. Depuis plusieurs années, ils conduisent chanteurs et musiciens

Philou et Boudou conduisent les artistes présents au Chant du Gros. Philou et Boudou conduisent les artistes présents au Chant du Gros.

« On m’a choisi parce que j’ai le permis de taxi, mais je fais ça parce que c’est vraiment un privilège de pouvoir conduire les artistes ». Boudou, bénévole au Chant du Gros depuis 10 ans, s’occupe de chercher les groupes et leurs managers à l’aéroport, de les emmener à l’hôtel ou de les mener sur le site du Noirmont. A bord de voitures prêtées par des entreprises de la région, il parcourt la Suisse, avec, sur la plage arrière, des chanteurs comme Yannick Noah, Black M ou encore Grand Corps Malade. Un moyen de rencontrer des stars, qui se révèlent, pour la plupart, très sympathiques. « Yannick Noah était assez stressé quand il était au Noirmont. Il voulait aller faire un golf, alors je lui ai proposé d’aller Aux Bois. Dans la voiture, je lui ai parlé de la région, lui ai montré les paysages du coin. Devant la beauté du ciel et de nos montagnes, il s’est détendu et a apprécié le voyage », raconte Boudou.

 

Un concert privé à bord de l’auto

Son plus beau souvenir ? Boudou pense qu’il s’agit du trajet passé avec Grand Corps Malade, entre Le Noirmont et Neuchâtel : « Il m’a demandé quels étaient mes chanteurs préférés, alors j’ai répondu Aznavour, Sardou, Johnny… et à partir de là, jusqu’à ce qu’on arrive, il s’est mis à chanter leurs chansons. C’était un moment magique, rien que pour moi. J’étais si ému qu’il m’a demandé de me concentrer davantage sur la route ! »
Cette année, Boudou ne sait pas encore quels artistes devra-t-il conduire. Les bénévoles ne peuvent pas choisir qui ils prendront à bord de leur voiture. Qu’à cela ne tienne, Boudou espère pouvoir obtenir des dédicaces de bon nombre d’artistes, qu’il croisera dans les loges ou les coulisses. « J’aimerais bien que Renaud me signe un autographe ».

 

Les röstis de Status Quo

Quant à Philou, un autre bénévole, il attend avec impatience de pouvoir rencontrer les membres de Trust : « Je n’ai jamais demandé de dédicaces, mais là, je vais emmener mes 33 tours et les faire signer, c’est sûr ! ». Philou travaille au Chant du Gros depuis 5 ans. En plus d’être chauffeur, il est aussi homme de main : « Je fais de tout, je dépanne, je suis toujours prêt ». Parmi ses missions, chercher les vêtements des artistes au pressing, trouver des yaourts au bifidus pour Julien Clerc, ou bien des röstis pour le chanteur de Status Quo. « Il m’a dit qu’il avait une grande famille en Angleterre et que ses enfants adoraient les röstis. J’ai dévalisé tout le stock des Franches-Montagnes pour qu’il puisse en ramener dans son bus », explique Philou. Il se souvient aussi du cuisinier de Joe Cocker, qui lui avait commandé des côtelettes de porc : « Je pensais qu’ils allaient faire des grillades… mais en fait, il les a bouillies à l’eau, car le chanteur était déjà malade. Au final, je crois qu’il a mangé une fondue ! », s’amuse Philou.

 

3000 kilomètres avec les stars

Profiter des artistes autrement, céder à leurs envies du moment : voilà le rôle de quelques bénévoles privilégiés du Chant du Gros. Pour autant, être chauffeur suppose bien évidemment de rester sobre, et d’aimer enchaîner les kilomètres. « A dix chauffeurs, on doit faire environ 3000 kilomètres avec un artiste à bord de la voiture », précise Boudou. Quant aux concerts, ils ne peuvent bien évidemment pas y assister pour la plupart. Le samedi soir cependant, une entreprise professionnelle de taxis est mise à profit, pour permettre aux bénévoles de profiter, eux aussi, de la musique. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus