Une classe bilingue à La Scheulte ?

L’école de La Scheulte devrait fermer ses portes l’an prochain. Le canton de Berne en a décidé ...
Une classe bilingue à La Scheulte ?

L’école de La Scheulte cherche des solutions pour ne pas fermer ses portes l’année prochaine

 La classe de l'école de La Scheulte et sa directrice (tout à gauche).

L’école de La Scheulte devrait fermer ses portes l’an prochain. Le canton de Berne en a décidé ainsi, la faute à un contingent d’élèves trop peu fourni. Aujourd’hui, la classe compte six élèves, âgés de 8 à 15 ans. Deux enseignants leur donnent des cours quotidiennement dans cette enclave du Jura bernois qui parle allemand, perchée au-dessus de Mervelier. Le canton de Berne estime qu’à partir de dix élèves l’établissement pourrait rester ouvert. S’il ferme, plusieurs problèmes se posent pour les enfants du village. Trois possibilités : soit ils continueraient d’être scolarisés dans le canton de Berne et devraient ainsi aller jusqu’à Moutier, à 35 minutes de chez eux en voiture et dans une école qui parle français, soit ils seraient scolarisés dans le canton de Soleure, avec des trajets hivernaux compliqués compte tenu du col de La Scheulte, soit, enfin, ils assisteraient aux cours dans une école jurassienne, où se pose le problème de la langue.

 

Les enseignantes et les autorités se tournent vers le Jura

Une des pistes pour garder l’école de La Scheulte ouverte est de se tourner vers le Jura. Une démarche a d’ailleurs été amorcée en ce sens. L’idée, lancée principalement par les deux enseignantes, dont la directrice, Sina Herwig, serait de proposer une classe bilingue à La Scheulte, ouverte aux élèves du Val Terbi. Selon la directrice, des habitants de Terre Sainte ont manifesté leur intérêt pour une telle offre. Le projet a été transmis au Service de l’enseignement du canton du Jura.

 

« L’école de La Scheulte est une opportunité »

La directrice s’investit quotidiennement pour maintenir l’établissement ouvert, « mais ce n’est pas facile », selon elle. Sina Herwig estime que « l’école de La Scheulte est une opportunité », car elle offre une proximité entre les enseignantes et les élèves. D’ailleurs, elle a accueilli ces derniers mois plusieurs élèves en difficulté, socialement ou scolairement. L’accueil de ce genre d’enfants est également une piste étudiée pour maintenir les portes de l’établissement ouvertes. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus