Bilan positif pour l’exercice basé sur un dysfonctionnement de la centrale de Mühleberg

L’exercice général d'urgence 2017, basé un dysfonctionnement de la centrale de Mühleberg, a ...
Bilan positif pour l’exercice basé sur un dysfonctionnement de la centrale de Mühleberg

L’exercice général d'urgence 2017, basé un dysfonctionnement de la centrale de Mühleberg, a montré que les stratégies existantes étaient globalement efficaces, selon les responsables

Mühleberg: Greenpeace a fustigé des améliorations

L’exercice général d'urgence 2017 a mobilisé environ 200 personnes durant trois jours dans le canton de Berne. Parmi les participants figuraient l’organe de conduite cantonale, ceux des arrondissements administratifs de Berne-Mittelland et du Seeland et ceux des régions de Laupen, Berne Plus et Wohlensee Nord. Des spécialistes de l’administration cantonale et des représentants des hôpitaux, des entreprises de transport et de l’armée étaient aussi présents. C’était la première fois que l’Office fédéral de la protection de la population mettait en œuvre un exercice basé sur un scénario aussi complexe et impliquant autant d'organisations différentes.

Selon les responsables cantonaux de l’exercice, les organisations impliquées ont globalement très bien fait face à l’événement. L’exercice a montré le bien-fondé du plan d’évacuation de la zone 1 (rayon de 3 km autour de la centrale) et l’efficacité du dispositif d’engagement et des procédures prévues pour mesurer la radioactivité et décontaminer les personnes dans les hôpitaux. Quelques points doivent par contre encore être optimisés dans des stratégies qui n’étaient pas conçues pour être appliquées en cas d’incident à la centrale nucléaire. La circulation de l’information de la Confédération vers le canton doit aussi être améliorée. /comm+lgu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus