« De fausses économies sur le dos des personnes âgées »

Des coupes budgétaires au détriment des aînés : la Commission politique du 3ème âge du Jura ...
« De fausses économies sur le dos des personnes âgées »

Le programme d'économie du canton de Berne suscite des inquiétudes pour les communes et les services d'aide et de soins à domicile du Jura bernois

Illustration Seniors Les communes et les services d'aide et de soins à domicile du Jura bernois dénoncent des mesures d'économie mal ciblées et qui se font au détriment des ainés

Des coupes budgétaires au détriment des aînés : la Commission politique du 3ème âge du Jura bernois s’inquiète du programme d’allégement 2018 présenté par le canton de Berne, qui prévoit 185 millions de francs d’économie par an dès 2021. Elle a présenté ses arguments lundi matin à Bévilard. Alors que la population ne cesse de vieillir, le gouvernement entend réduire significativement le financement des services d’aide et de soins à domicile. Ces coupes représentent un quart du plan d’économie cantonal, alors que les dépenses de ces services ne constituent que 1,3 % des dépenses nettes du canton.

 

Report sur les communes...

Cette situation inquiète André Rothenbühler, membre de la Conférence des maires du Jura bernois et de la commission du 3ème âge : « ce programme nous fait peur parce que le canton change les règles du jeu. Ce qu’il abandonne se retrouvera souvent à la charge des communes. Elles devront soit reprendre, soit abandonner la prestation. Nous allons clairement exprimer nos inquiétudes ». Pendant la conférence de presse, André Rothenbühler a dit à plusieurs reprises que les coupes prévues sont une « énorme bêtise » : « dans l’immédiat, on peut croire qu’on fait des économies, mais à moyen et long terme ce sont de fausses économies. Au contraire, les coûts vont augmenter, car les services d’aide et de soin à domicile permettent de garder les personnes en ambulatoire. L’ambulatoire est nettement moins cher que le séjour fixe, et avec ces coupes certaines personnes ne pourront plus rester à la maison et devront partir en EMS ou en hospitalisation ».

 

... et sur les personnes âgées

Les services d’aide et de soins à domicile du Jura bernois craignent quant à eux de ne plus pouvoir offrir toutes les prestations actuelles. Pour les maintenir, les communes devraient mettre la main au porte-monnaie, mais aussi l’ensemble des bénéficiaires. Les aînés les plus pauvres qui sont aujourd’hui soutenus par le canton pourraient renoncer à ces mesures d’assistances faute de moyens, au risque de voir leur santé se dégrader plus rapidement. Le programme d’allégement 2018 constituerait aussi un coup dur après les importantes coupes réalisées en 2014. Les services d’aide et de soins à domicile se verraient une nouvelle fois contraints de revoir leur organisation. Pour la responsable du service du Bas Vallon, Noëlle Poffet, « il faudra réduire le travail administratif et nous serons contraints d’engager du personnel moins qualifié ». La prise en charge serait donc directement impactée.  

 

Des discussions en novembre

Le Grand Conseil doit encore se prononcer sur ce plan d’allégement qui entrerait en vigueur dès 2021. La Commission du troisième âge espère que le canton fera machine arrière. Elle organise un forum public sur cette thématique le jeudi 19 octobre de 9 à 16h au CIP à Tramelan. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus