Les cabines téléphoniques à la dérive

Les cabines téléphoniques publiques vivent leurs derniers mois. Ces appareils vont progressivement ...
Les cabines téléphoniques à la dérive

Passer un coup de fil depuis une cabine téléphonique ne sera bientôt plus possible. Swisscom va progressivement retirer ces appareils, le Jura bernois en compte encore 25.

Les cabines téléphoniques publiques vivent leurs derniers mois. Ces appareils vont progressivement disparaître dans toute la Suisse. Dans le Jura bernois, quelque 25 installations sont concernées par cette mesure.

Dès 2018, les cabines téléphoniques publiques ne feront plus partie du service universel imposé par la Confédération, Swisscom n’est donc plus tenu de proposer ce service. Compte tenu de leur manque de rentabilité et de leur faible utilisation, l’entreprise de télécommunication a décidé de s’en défaire. « Entre 2004 et 2016, le nombre de communications sur le réseau des cabines publiques a diminué de 95%. On se rend compte que ces cabines ne sont pratiquement plus utilisées et au niveau économique ce n’est plus du tout intéressant », a expliqué le porte-parole de Swisscom Christian Neuhaus.

 

Pas d’inquiétude

À Sonceboz, les deux dernières cabines téléphoniques seront désinstallées en janvier. Selon le maire de la commune, cette décision est logique et ne devrait pas poser de problème. « Ce démantèlement est réaliste pour nous, les cabines ne sont plus utilisées car quasiment tout le monde à un téléphone fixe ou portable, y compris les personnes âgées », a précisé Paul-André Jeanfavre, « le jour où une personne a son appareil en panne, elle peut demander à quelqu’un de lui prêter le sien, on se rend service ». /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus