Oui à l'asile, non au dégrisement

La Commission de la sécurité du Grand Conseil recommande au plénum d'accepter trois crédits ...
Oui à l'asile, non au dégrisement

La Commission de la sécurité du Grand Conseil recommande au plénum d'accepter trois crédits, dont un de 12,7 millions de francs pour l'accueil de requérants d'asile mineurs. Elle s'oppose en revanche à la création de cellules de dégrisements au niveau cantonal

(Photo: ldd) La Commission de la sécurité du Grand Conseil recommande notamment au plénum d'accepter de libérer 12,7 millions de francs pour l'accueil de requérants d'asile mineurs. (Photo: ldd)

Trois crédits en matière d’asile approuvés par la Commission de la sécurité du Grand Conseil. A une courte majorité, elle recommande au plénum d’accepter de libérer 12,7 millions de francs pour l’hébergement et l’encadrement de requérants d’asile mineurs. Elle donne aussi son aval pour des crédits destinés aux prestations du Centre de contact des églises pour les questions concernant les réfugiés ainsi que pour les conseils relatifs aux perspectives et au retour fournis par la Croix-Rouge Suisse. Le premier s’élève à 392'000 francs par an de 2017 à 2019, le second à 405'000 francs par an pour la même période.

 

Non aux cellules de dégrisement

La Commission de la sécurité s’oppose en revanche à la création de cellules de dégrisement au niveau cantonal. Elle demande au Grand Conseil de classer deux motions sur ce thème. Selon la commission, la mise en place d’une telle offre engendrerait des frais considérables, sans compter les risques pour la santé des personnes concernées. Le gouvernement est en revanche prêt à crééer des bases légales afin de refacturer les frais de sécurité et de transport aux personnes ayant consommé de l’alcool et/ou de la drogue de manière excessive. /comm+ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus