Des lignes de bus nationales à combattre

Les liaisons de bus nationales ne doivent pas concurrencer sérieusement les offres de transports ...
Des lignes de bus nationales à combattre

Moussia de Watteville demande au canton de Berne comment il entend lutter contre les lignes de bus nationales

Moussia de Watteville Moussia de Watteville a déposé mardi sa première interpellation au Grand Conseil bernois.

Les liaisons de bus nationales ne doivent pas concurrencer sérieusement les offres de transports cofinancées par les pouvoirs publics, ni compromettre l’existence d’offres de prestations subventionnées par l’Etat. C’est l’avis exprimé par la députée verte de Tramelan Moussia de Watteville dans sa première interpellation déposée mardi. Selon elle, il faut prévenir l’ouverture du marché aux bus longue distance. De telles offres ont été récemment autorisées par l’Office fédéral des transports entre les aéroports de Zurich ou Genève et des régions touristiques, mais d’autres lignes pourraient voir le jour sur des trajets des axes ferroviaires attractifs, comme Genève St-Gall ou Bâle- Lugano. Pour Moussia de Watteville, il faut se poser la question du bien-fondé de ce type de développement, notamment en regard de l’offre existante, de l’environnement et pour éviter de surcharger les centres-villes. Elle demande donc comment le Conseil-exécutif évalue ces nouvelles offres, si le canton a pris position à ce propos et comment il compte « s’engager contre cette dangereuse concurrence aux transports publics ». Elle souhaite aussi savoir si le Conseil-exécutif entend approcher d’autres cantons pour « mener une résistance ». /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus