L’UDC JB dénonce les mots et réclame des actes

Le parti accuse le Gouvernement jurassien de dérapages dans les médias au sujet de la Question jurassienne. L’UDC JB réclame plus que jamais une modification de la Constitution du canton du Jura. Le Ministre Charles Juillard met en garde contre toute ingérence et assure que son canton agit pour l’apaisement

 L'UDC JB accuse le Gouvernement jurassien de ne pas vouloir clore la Question jurassienne. Le parti demande que le canton du Jura modifie sa Constitution pour tourner définitivement la page.

L’UDC du Jura bernois accuse le Gouvernement jurassien de ne pas vouloir tourner la page de la Question jurassienne. Le parti condamne des propos tenus mercredi par la présidente de l’exécutif jurassien, Nathalie Barthoulot à nos confrères de la RTS:  « la dissolution de l’Assemblée interjurassienne ne met pas en péril la suite de la Question jurassienne ».

Pour l’UDC JB, c’est un dérapage de plus de la part d’un Gouvernement jurassien qui refuse de clore une fois pour toutes le chapitre de la Question jurassienne. Et comme l’UDC JB se méfie des mots, il demande des actes. Le parti n’attend qu’une chose, soit la suppression des deux articles 138 et 139 de la Constitution jurassienne faisant référence à de nouvelles frontières et à la création d’un nouveau canton intégrant le Jura bernois.

De son côté, le ministre jurassien Charles Juillard assure que les propos de la présidente Nathalie Barthoulot ont été sortis de leur contexte. Pour lui, le canton du Jura met tout en œuvre pour apaiser la situation. Preuve en est la dissolution de l’Assemblée interjurassienne par le Parlement jurassien mercredi alors que l’incertitude juridique demeure sur le sort de Moutier. Par contre, Charles Juillard rappelle que l’abrogation des articles 138 et 139 de la Constitution jurassienne n’est en rien du ressort du canton de Berne. Il met engarde contre toute ingérence en la matière. La question ne se posera qu’une fois réalisé le transfert effectif de Moutier dans le Jura, et qu’une fois constaté « la bonne volonté des autorités bernoises dans ce dossier ». /gwe

Entretien avec Charles Juillard


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus