De la taxidermie à la sculpture

Le taxidermiste de Vicques s’ouvre à d’autres horizons. Actif depuis 30 ans, Christian Schneiter ...
De la taxidermie à la sculpture

Installé depuis 30 ans à Vicques, Christian Schneiter diversifie ses activités

Christian Schneiter, taxidermiste Christian Schneiter pose avec certaines de ses sculptures en bronze.

Le taxidermiste de Vicques s’ouvre à d’autres horizons. Actif depuis 30 ans, Christian Schneiter enregistre une diminution de demandes de naturalisations d’animaux. Depuis quelques années, il s’est petit à petit orienté vers la sculpture, en résine polyester et désormais également en bronze avec des créations grandeur nature. C’est notamment lui qui a créé le bouquetin fidèle aux armoiries du district d’Entremont qui orne un rond-point à Sembrancher, au Valais. Depuis deux ans, il conçoit aussi les « Moutons La Filature ». Il s’agit d’une sculpture de mouton en résine habillée d’une véritable peau tannée sur laquelle il est possible de s’assoir. En vitrine à Verbier, ils rencontrent du succès auprès des touristes.

La vision de Christian Schneiter sur l’évolution de la profession de taxidermiste ces 30 dernières années

Les visiteurs auront l’occasion de rencontrer Christian Schneiter et de le voir au travail dans ses nouvelles œuvres samedi et dimanche entre 10h et 18h à la Galerie Arche de Noé à Vicques. /emu

Christian Schneiter, taxidermiste Un des "Mouton La Filature" de Christian Schneiter.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus