« Un plan d’allégement irresponsable »

La Conférence des maires du Jura bernois s'insurge contre le plan d'économie prévu par le Conseil-exécutif ...
« Un plan d’allégement irresponsable »

La Conférence des maires du Jura bernois s'insurge contre le plan d'économie prévu par le Conseil-exécutif. Elle dénonce un report de charges sur les communes sans compensation

Le Grand Conseil bernois devra discuter du plan d'allégement 2018 lors de sa session de novembre. (Photo: archives) Le Grand Conseil bernois devra discuter du plan d'allégement 2018 lors de sa session de novembre. (Photo: archives)

Le Jura bernois et la Ville de Bienne ne veulent pas du programme d'économies du gouvernement bernois. Ils jugent que le plan d'allégement 2018 qui sera soumis au Grand Conseil est mal ficelé, trop sévère et qu'il pénalise lourdement les communes. Ce programme d'austérité doit permettre au canton d'économiser jusqu'à 185 millions de francs par an d'ici 2021. Plusieurs des 150 mesures envisagées se traduisent par un report de charges sur les communes, sans compensation.

"On ne peut pas faire des économies sur le dos des communes", a déclaré vendredi à Bévilard Roland Matti, président du comité de la Conférence des maires du Jura bernois, de Bienne et d'Evilard. Ce comité estime que les chiffres de référence pour établir le PA 2018 sont plus sombres que la réalité.

 

Transports scolaires et soins à domiciles dans le viseur

Dans la ligne de mire des maires du Jura bernois, les coupes dans les transports scolaires et dans l'aide et soins à domicile. Avec la coupe de 4,2 millions de francs dans les contributions en matière de transports scolaires, ce sont 865'000 francs de plus que les communes de la région auront à payer, estime la CMJB.

L'autre domaine qui suscite l'inquiétude des maires est celui de l'ASAD. Le Conseil-exécutif veut réduire de 50 % les contributions pour l'obligation de prise en charge des patients des ASAD. Ces économies auraient pour conséquence un transfert des coûts à la charge de la communauté, dénonce la CMJB.

 

Hausses d’impôts redoutées

"Certaines mesures auront pour effet d'accentuer les différences et les désavantages des régions décentralisées par rapport aux régions centrales", a relevé Richard Habegger, vice-président du CMJB et maire de Villeret. Certaines communes pourraient bien devoir augmenter leurs impôts pour absorber ces surcoûts.

"Ce paquet ne peut pas être appliqué, le droit des communes est violé", a déclaré le maire de Bienne Erich Fehr. Pour l'élu, ce plan intègre des mesures qui ne respectent pas la loi sur la péréquation financière des charges qui prévoit une compensation des charges lors d'une nouvelle répartition des tâches.

 

Députés appelés à soutenir la CMJB

Les maires du Jura bernois et de Bienne demandent le report de ce plan d'économies afin de tenir compte des effets réels du précédent programme d'allégement, EOS 2014. Leur message s'adresse aux députés de la région qui se prononceront sur ce projet lors de la session de novembre qui débute le 20 novembre.

Les mesures d'économies doivent aussi permettre de compenser le manque à gagner lié à la mise en œuvre de la réforme fiscale des entreprises qui prévoit une baisse du taux d'impôts sur le bénéfice. Pour la CMJB, il faut reporter ce projet bernois de réforme fiscale des entreprises en attendant celui de la Confédération. /ats+ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus